Les Veuves électriques : Deuil atomique

écrit par VandenHende
le 29/05/2021

Synopsis

Quand un directeur négligeant transforme sa centrale nucléaire en bombe à retardement, seules les veuves électriques se dressent face à son incompétence. Mais, novices en militantisme, leur combat promet d'être rude...

Un incident dans la centrale nucléaire de Chissouane provoque la mort de trois employés. Les autorités se contenteraient bien d'un hommage bien troussé mais pour les veuves des forçats de l'atome, c'est clair, la centrale doit fermer ! Affiches, tracts, banderoles, rien ne manque... si ce n'est le soutien d'une population aveugle aux évidences et la bienveillance de média en quête d'audimat...

Scénariste : Relom

Relom, Olivier Morel de son vrai nom, est né à Tours le 7 avril 1973. Considérant que le relais est enfin assuré, Picasso meurt le lendemain. Relom quitte le lycée avant les épreuves du Bac pour devenir animateur radio, l’espace de quelques mois. S’ensuit un blanc cosmique de six années, durant lesquelles… Mais vous ne saurez absolument pas ce qui s’est passé ! À 24 ans, Relom décide de faire de la bande dessinée. Le mensuel Psikopat publie ses premières planches en 1999 (Dirty Karl), Fluide Glacial le contacte en 2000 et c’est parti pour la série de Andy et Gina, frère et sœur et pourtant si différents… L’humour de Relom est sans pitié, comme le regard que les enfants portent sur les adultes, et en particulier sur leurs parents ! L’innocence de l’un (Andy) et le cynisme de l’autre (Gina) s’entremêlent pour composer un monde aussi effrayant qu’attachant. Ainsi, le chemin qui mène à l’école peut se révéler merveilleux… ou cauchemardesque ! En 2015, il se lance dans une nouvelle série « de rural-fantasy » avec Lupano au série, Traquemage, qui relate les épopée de Pistolin, un producteur de pécadous, parti braver les mages de la région avec sa cornebique enchantée Myrtille. 

Illustrateur : Damien Geffroy

Né en 1980 à Morlaix dans le Finistère, Damien vit actuellement entre Saumur et Angers, et officie au sein de l’atelier Kawa, dirigé par Téhem et implanté à Mazé. Après des études de bio et 15 ans passés dans l’enseignement, il devient auteur BD en 2018 avec la sortie de son premier roman graphique Village Global (éd. Steinkis), co-écrit avec David Lessault, chargé de recherche au CNRS. En 2019, il participe à plusieurs albums collectifs et intègre, à partir d’octobre, l’équipe de Fluide Glacial avec son compère Olivier Supiot au scénario. Cette même année, il rejoint the Tribe (groupement d’auteurs piloté par JD.Morvan) et participe, en tant que dessinateur, à la série consacrée aux Serial Killers présentée par Stephane Bourgoin (éd. Glénat).

Coloriste : Degreff

Editions Delcourt

EAN : 9782413037590

Dimensions : 24 x 32 cm

Nombre de pages : 64

Prix : 15,50€

11 lectures
Portrait de VandenHende
Van den Hende"