Palmarès du "Brussels Art Film Festival"

écrit par YvesCalbert
le 17/11/2022

Ce dimanche 13 novembre, à 18h, nous étions au « Studio » du « Palais des Beaux-Arts » (« Bozar »), pour assister à la proclamation du Palmarès du « Brussels Art Film Festival », qui se déroula du jeudi 10 jusqu’au dimanche 13 novembre.

Deux Prix étaient attribués par le Jury internationalcomposé d’ Andrea Cinel (curatrice), Rokia Bamba  (artiste et activiste) & Laetitia Mikles (réalisatrice).

- Prix du Film sur l’Art (2.000€, offerts par la « Loterie Nationale »): :

*** « Alex Barbier : Portraits » (William Henne Laura Petitjean/Bel.-Fra./2022/75′)

Synopsis « Tandis que ‘La Dernière Energie’ se concentre sur l’ultime toile achevée par Alex BarbierLaura Petitjean a co-réalisé avec le dessinateur et animateur William Henne, un second film s’intéressant d’avantage à la vie et à l’œuvre du dessinateur et peintre, à partir notamment d’images d’archives et de témoignages dessinés et animés. Comme un hommage rendu par des artistes de différentes générations à un homme qui les a tant inspirés … »

Motivation du Jury :

« Pour célébrer un artiste authentique, les cinéastes ont su faire la part belle à son originalité en intégrant une musique tonitruante, une technique d’animation simple et fluide, une construction maîtrisée, pour un artiste punk qui déborde des cadres et déglingue les conventions. »

- Prix de la « SCAM » (« Société Civile des Auteurs Multimedia »/1.000€) :

*** « De Schaduwwerkers » (« Les Travailleurs cachés »/Annelein Pompe/Bel./2021/47′)

Synopsis : « A Gand, un lieu est surveillé par le pigeon Lukaku, bavard et incapable de voler. Vivant dans une relation particulièrement étroite avec son propriétaire, Francesco D’Amico, il découvre le grotesque humain … »

Motivation du Jury :

« Le Prix de la ‘SCAM‘ a été attribué à ce film, pour son humour et sa Belgitude, pour son onirisme, sa fantaisie, ainsi que la manière dont il nous fait découvrir l’art à l’envers, à la marge. »

N’oublions pas de mentionner un 3è Prix attribué :

- Prix du Public (1.000€, offerts par la « Ville de Bruxelles ») :

*** « La Vie en Kit » (Elodie Degavre/Bel./2022/69′

Synopsis « 50 ans après la réalisation de leurs utopies, trois vieux architectes emmènent la réalisatrice découvrir des logements hors du commun. Un joyeux voyage dans le temps dont ressort une question cruciale : et nous, comment habiterons-nous demain ? ... »

A noter, que ce même dimanche 13 novembre, à 15h, à la « Cinematek », le « BAFF » nous avait proposé un événement familial, avec la projection de :

*** « Les Aventures du Prince Ahmed » (Lotte Reiniger/All./animation/1926/65′)

Synopsis : « Un mage africain crée un cheval volant, et le propose à un calife, qui lui achète contre ce qu’il voudra parmi ses trésors. Le mage choisit la fille du calife, la princesse Dinarsade, mais Ahmed, le frère de la princesse, refuse que le mage emmène sa sœur de force … »

Ce film – réalisé en ombres chinoises, il y a 96 ans – étant muet, il fut sonorisé, en direct, par la pianiste et percussionniste Florence Cayron, pour le plus grand plaisir des enfants et de leurs accompagnants.

En ce même lieu, à 19h, un hommage était rendu à la réalisatrice belgo-française Chantal Akerman – née à Etterbeek, en 1950, et décédée, à Paris, en 2015, faite, en 2004, « Commandeur de l’Ordre de Léopold »ayant enseigné en Suisseà l’ « European Graduate School », de Saas-Fee, ainsi qu’aux Etats-Unis, à la « City University of New York » -, avec la projection de son film :

*** « La Folie Almayer » (Fra.-Bel./2011/127’/une histoire de passion, de perdition et de folie, adaptée du roman de Joseph Conrad.

Synopsis : « Quelque part en Asie du Sud-Est, au bord d’un fleuve tumultueux, un Européen s’accroche à ses rêves de fortune par amour pour sa fille … »

Pour renforcer cet hommage, à 17h, nous assistions à la projection d’un documentaire :

*** « Autour de la Folie Almayer » (Marwan Montel Sopheak Sao/Bel./2021/50′)

Synopsis : « En Asie du Sud-Est, au coeur de la végétation exotique et dans les eaux noires d’un cours d’eau, dans lequel nous voyons Chantal Akerman s’avancer, en pleine réalisation de son film ‘La Folie Almayer‘ … »

Sopheak Sao a filmé la cinéaste belgo-française en plein tournageses images ayant été montées par Marwan Montel, montrant combien le travail formel et esthétique prend le pas sur l’aspect narratif  dans le travail de Chantal Akerman. 

Assurément, le « Brussels Art Film Festival » méritera l’intérêt des cinéphiles, pour sa prochaine édition, en 2023.

Yves Calbert.

Portrait de YvesCalbert
Yves Calbert