Le Bas-Rhin :

écrit par JoseBurgeon
le 09/03/2009
Château du Haut-Koenigsbourg

Le Bas-Rhin :
Un concentré de culture, d’histoire et de gastronomie - idéal pour un long weekend de détente.
Strasbourg et sa région.

Nous commençons notre séjour à Strasbourg, après un voyage de 4 heures en voiture depuis Bruxelles. Strasbourg, métropole régionale et capitale européenne, a su préserver dans ses murs et dans les campagnes qui l’entourent, une identité qui concilie tradition et ambition, typicité et modernité. La région strasbourgeoise offre en effet la possibilité de passer en quelques minutes de la vie culturelle d’une ville prestigieuse, parsemée de monuments architecturaux exceptionnels, de vieux quartiers remarquablement préservés, à de petits villages qui ont su sauvegarder leur caractère rural, leurs traditions et leur animation propre. Les zones agricoles particulièrement fertiles offrent une palette extraordinaire de cultures. Les vergers y côtoient les cultures spécifiques : le chou à choucroute, le tabac ou encore les traditionnelles houblonnières. Fondée par les Romains en l’an 12 avant J-C, Strasbourg (« la ville des routes ») a toujours occupé une position stratégique en Europe. Placée au carrefour des axes Nord-Sud et Est-Ouest, la ville a profité des échanges marchands et favorisé la circulation des idées. Au XIe siècle débute la construction de la cathédrale, un chantier qui durera deux siècles et demi et placera la ville au rang des plus grandes cités rhénanes et européennes. L’histoire de Strasbourg se lit dans la richesse de son patrimoine architectural particulièrement bien préservé. En raison de la richesse et la densité de ce patrimoine, l’ensemble du centre ville a été classé patrimoine mondial de l’Unesco. Pour son histoire, son art de vivre et sa gastronomie, Strasbourg mérite votre visite !
La Cathédrale.

La cathédrale de Strasbourg est un chef d’œuvre absolu de l’art gothique. La première pierre fut posée en 1015 et la flèche achevée en 1439. “Prodige du gigantesque et du délicat“ selon le mot de Victor Hugo, sa façade est d’une richesse ornementale fantastique. La flèche, haute de 142 mètres, est un chef d’œuvre de légèreté et d’élégance. La cathédrale fut jusqu’au XIXe siècle l’édifice le plus élevé de toute la chrétieneté. A l’extérieur, la façade est le plus grand livre d’images du Moyen-Age. Les centaines de sculptures qui semblent se détacher du mur accentuent les effets d’ombre et de lumière. La couleur du grès rose change selon l’heure du jour et la couleur du ciel. Les soirs d’été, la scénographie lumineuse est un enchantement.
A l’intérieur, la nef élancée inspire au recueillement. Les vitraux du XIIe au XIVe siècle et la rose sont un enchantement. L’orgue monumental possède un remarquable buffet doté d’automates. L’horloge astronomique d’époque Renaissance et dont le mécanisme date de 1842 est un chef d’œuvre en soi, dont le défilé des Apôtres peut être admiré tous les jours à 12H30

La Petite France, le quartier sur l’eau.

C’est le quartier le plus pittoresque du vieux Strasbourg. Les pêcheurs, les meuniers et les tanneurs vivaient et travaillaient autrefois dans ce quartier bâti à fleur d’eau.
Les magnifiques maisons à colombage datent des XVIe et XVIIe siècles. Leurs toits pentus sont ouverts sur des greniers où séchaient autrefois les peaux.

Gastronomie.

A Strasbourg, la gastronomie est bien plus qu’un art de vivre, c’est une culture nourrie de siècles de tradition qui se renouvelle constamment, alimentée par le talent des grands chefs et le dynamisme de tous les restaurateurs.
Choucroute, baeckeoffe, tarte flambée, spaetzle, foie gras... les spécialités traditionnelles se dégustent en particulier dans les winstubs, ces tavernes à l’ambiance chaleureuse et conviviale. Strasbourg s’illustre par ses centaines de restaurants et brasseries ouverts aux nouvelles tendances et aux cuisines du monde.
De Strasbourg, nous prenons la Nationale 83 vers le sud jusqu’à Sélestat. A peine sorti de la ville nous visitons le Musée du Chocolat à Geispolsheim. Conçu comme un véritable palais des découvertes, le musée se compose de différents espaces thématiques. La visite, itinérante, vous conduit dans un dédale de salles décorées et animées pour un voyage sensoriel et gourmand. Une projection en amphithéâtre vous dévoilera, en partie, les secrets du chocolat. Laissez-vous guider par vos sens…(www.musee-du-chocolat.com).

A partir d’ici et jusqu’à Sélestat nous traversons la plaine d’alsace et le Ried. Modelée et fertilisée par le Rhin et ses affluents, la grande plaine d’Alsace apparaît comme un jardin merveilleusement entretenu dans son environnement propice aux grandes cultures. Le terme Ried est dérivé de l’alémanique "Rieth" qui signifie jonc (roseau). Ried s’applique par extension au paysage de prés inondables et de forêts à la végétation luxuriante.. Au centre du Ried, l’Ill*wald (à quelques kilomètres de Sélestat) est la plus grande réserve naturelle volontaire régionale de France, elle renferme pour le visiteur attentif une faune et une flore exceptionnelles.
Avant d’arriver à Sélestat vous pouvez visiter le Musée Würth à Erstein. Ce Musée a ouvert ses portes en janvier 2008 à côté du siège social de l’entreprise Würth France, dans la zone industrielle ouest à Erstein en Alsace. Il est destiné à la diffusion en France de la collection Würth, l’une des plus importantes collections d’entreprise d’art moderne et contemporain en Europe.
Sélestat, l’Alsace en un seul lieu.
A découvrir seul, à deux ou en famille, au gré des ruelles enchanteresses qui vous mèneront, par exemple, du quartier des monuments, avec sa célèbre Bibliothèque Humaniste, aux bords de l’Ill, où les vieilles maisons alsaciennes se mirent dans les façades des équipements les plus contemporains.
A quelques kilomètres de Sélestat en direction de la Route des vins, il vous faut impérativement visiter le Château de Haut-Königsbourg.Haut lieu du tourisme en Alsace, campé sur un éperon rocheux, il a été restauré, à partir d’une ruine largement conservée, par l’architecte Bodo Ebhardt, entre 1901 et 1908 pour l’Empereur Guillaume II. Cette imposante forteresse présente au visiteur une vision complète de l’architecture et de la vie quotidienne dans un château fort du XVe siècle. Insolite : Certaines scènes du film " La grande Illusion " ont été tournées au Château.

La Route des vins.
A partir d’ici, nous remontons vers le sud pour suivre la route des vins d’Alsace jusqu’à Saverne. Fleuron de l’agriculture alsacienne, la viticulture égrène le chapelet de ses grains d’or sur le piémont des Vosges. Ses coteaux ensoleillés, à l’abri du massif des Vosges, nourrissent quelques-uns des plus grands vins blancs de France. Les porches de pierre, les fontaines magnifiques et les fenêtres de bois sculpté, souvent ornées de fleurs qui illuminent les rues sinueuses des villages de la Route des Vins, invitent au plaisir d’une dégustation où la convivialité et la joie se mêlent au commentaire imagé du vigneron. L’Alsace est une grande terre viticole. Ses vins à "Appelation d’Origine Contrôlée" sont nommés par leur cépage ; il y en a 7 : Gewurztraminer, Muscat, Pinot blanc, Tokay Pinot Gris, Pinot Noir, Riesling, Sylvaner. Appréciés dans le monde entier, ces grands blancs fruités et légers se dégustent à l’apéritif et accompagnent à merveille la choucroute ou le poisson.
Quelques bonnes adresses pour déguster les excellents vins d’Alsace :

Arthur Metz à Marlenheim
A quelques minutes de Strasbourg et de son Aéroport International, à l’entrée Nord de la célèbre Route des Vins d’Alsace, la maison Arthur Metz vous accueille au cœur du vignoble de la Couronne d’Or, aux paysages verdoyants et aux villages fleuris (www.arthurmetz.fr).

Domaine Gresser à Anlau
Le Domaine Gresser est situé à Andlau à mi-chemin entre Colmar et Strasbourg sur la route des Vins, au pied du Mont Sainte Odile, sur les coteaux prestigieux pour la qualité de ses vins et le poids de son histoire (www.gresser.fr).

Domaine JL Schartz à Itterswiller :
Situé à Itterswiller,charmant village viticole fleuri,sur la Route des Vins,entre Strasbourg et Colmar au cœur de l'Alsace,Itterswiller est également une belle étape gastronomique.
Le domaine, vigneron indépendant, créé par Hélène et Justin dans les années 1960 possède actuellement 8,5 hectares de vignes répartis sur 9 communes avec des terroirs très variés ce qui permet d'exprimer au mieux les caractéristiques des différents cépages alsaciens entièrement récoltés à la main (www.domaine-schwartz.com).

La Route des Vins est parsemée de villes et villages pittoresque parmi lesquels la ville d’Obernai est une halte obligatoire ?
Obernai est située au point de convergence des trois grandes régions d'Alsace : le vignoble avec sa Route des Vins, les Vosges et la grande plaine agricole qui commence aux portes de la ville et qui, outre les céréales et la pomme de terre, fournit à la région, asperge, tabac et le fameux chou à choucroute. Contournée au nord-est par l'Ehn, affluent de l'Ill, la ville s'épanouit dans un paysage vallonné de boqueteaux et d'arbres fruitiers.
Obernai est la 2ème ville touristique du Bas-Rhin après la capitale de l'Europe et le point de départ idéal vers le promontoire spirituel du Mont-Sainte-Odile et les horizons bleutés de ses sapins.
Nous terminons notre périple à Saverne qui se trouve à l’extrême nord de la route des Vins.
Située à la frontière avec la Lorraine, Saverne est une petite ville qui possède plusieurs maisons et monuments dignes d’intérêt. Elle pourra, de plus, servir de ville étape agréable pour visiter les environs, riches en monuments ou de point de départ de randonnées vers les Vosges et les nombreux châteaux de la région.

Le Bas-Rhin est également un haut lieu pour les motards.

Deux circuits d'environ 200 km chacun au départ de Saint-Jean-Saverne, vous permettront de découvrir cette belle région en toute liberté au détour de remarquables lacs ou sommets verdoyants.
En plus du plaisir de pilotage, nous vous garantissons également un plaisir gastronomique. L'hôtel-restaurant Kleiber (www.kleiber-fr.com).- Logis de France - situé en lisière du Parc Naturel des Vosges du Nord accueille les motards dans un décor chaleureux et boisé avec une cuisine raffinée élaborée à partir de produits du terroir. Mise à disposition d'un garage fermé et gratuit pour les motos. Local chauffé pour étendre les éventuels vêtements humides. Hotel Kleiber à Saint-Jean-Saverne.
De bonnes adresses pour vos nuitées et vos repas :
Hôtel Suisse à Strasbourg (www.hotel-suisse.com).
Hôtel de l’Illwald à Sélestat (www.illwald.fr).
Hostellerie « Abbaye de la Pommeraie » à Sélestat (www.relaischateaucom/pommeraie)
Hôtel Arnold à Itterswiller (www.hotel-arnold.com)
Hôtel « A la Cour d’Alsace » à Obernai (www.cour-dalsace.com)
Restaurant winstub « Chez Yvonne » à Strasbourg (www.chez-yvonne.net).

De bonnes adresses pour acheter les produits du terroir :

Les foies gras du Ried à Ichtrazheim (www.foies-gras-du-ried.fr).
Domaine de la Schleif (foie gras Lucien Doriath) à Soultz-les-bains - Magasin et restaurant (www.lucien-doriath.fr).
Le Pain d’Epice ‘Mireille Oster’ à Strasbourg (www.mireille-oster.com).

Bonne route ((www.tourisme67.com).
(Texte : Christian Van den Hende)

  • Château du Haut-Koenigsbourg
  • Les vignes d'Alsace
  • Le Baeckeoff
  • Obernai
  • Le Bas-Rhin :
  • Musée du Chocolat
  • Obernai
  • Musée Würth
  • Château du Haut-Koenigsbourg
  • La Choucroute
  • Strasbourg
  • Strasbourg
2163 lectures
Portrait de JoseBurgeon
JoseBurgeon