Goûtez l'Ardèche, terre d'envies

écrit par JoseBurgeon
le 07/12/2009
01

Goûtez l’Ardèche, terre d’envies !

Arrivée en Gare de Valence TGV, après trois bonnes heures de train, au départ de Bruxelles-Midi. Tranquillité, facilité, confort et l’Ardèche est en vue ! Et le soleil surtout, avec 20 degrés en novembre dernier !

Notre premier contact ardéchois est Michel Grange de la Ferme du châtaignier à Lamastre (à Lamastre, direction Tournon, après quelques minutes seulement, prendre à droite Le Roux, et la ferme se situe sur la hauteur). Quel endroit superbe, au milieu des châtaigniers, quel accueil ! 24 hectares de tradition castanéïcole portée par trois générations de professionnels pour le plus grand bonheur des visiteurs (lafermeduchataignier@cegetel.net). A la clé, une dégustation des produits de la ferme terminera cette première journée, d’une manière très agréable.
Découvrons un lieu exquis -le Domaine de Rilhac à Ste-Agrève- une de ces maisons à la campagne comme celle des souvenirs d’enfance, un endroit où l’on goûte le silence et l’air parfumé, d’une maison gaie comme le soleil et les délices d’une bonne table de terroir. Au menu, nous vous conseillons notamment le velouté de potiron et petits escargots grillés de Malleval, le filet de bar en écailles de châtaigne, jus tranché à la vanille,le filet de bœuf en carpaccio tiède, réduction de vin rouge, le plateau de fromages et le millefeuille caramélisé praliné, noisette ; des saveurs authentiques (www.domaine-de-rilhac.com). A conseiller vivement !

Le Lac Martial, situé à 850m d’altitude dans le Parc Naturel des Monts d’Ardèche, est un lac artificiel créé à partir d’une résurgence naturelle. Notre second arrêt est le Mont Gerbier de Jonc (1 551m) -un endroit mythique- la ligne de partage des eaux entre Atlantique et Méditerranée mais surtout Source de la Loire. Quelle tranquillité en basse saison et quel bonheur de circuler sur ces routes sinueuses en traversant de pittoresques villages ! Cette pomme d’arrosoir laisse échapper son eau au nord vers la Méditerranée et au versant sud vers l’Atlantique. Cette particularité est due aux sucs environnants (le suc est un mamelon pétrifié d’origine volcanique).
Le Pont du Diable est une arche de pierre audacieuse lancée par l’homme traversant le mince sillon de l’Ardèche près de Thueyts. Avec ses 10 mètres de hauteur, il est auréolé de légendes et cultive le sens du spectaculaire. Un petit détour s’impose pour admirer le Pont du Diable.
Nous traversons de coquets villages de caractère, tels Neyrac les Bains et Meyras avant d’arriver à Vals-les-Bains, notre lieu de séjour pour la deuxième nuit à l’Hôtel Helvie***(www.hotel-helvie.com). Au cœur de l’Ardèche méridionale, cette jolie station thermale propose aussi le Casino avec son bar accueillant, sa Brasserie Le Venetian et ses diverses formules de jeux. A quelques pas, pour les amateurs, Bourganel produit de très bonnes bières régionales.

Aubenas, située entre les Gorges de l’Ardèche, la Montagne Ardéchoise avec les Mont Gerbier de Jonc et les Cévennes, est perchée au sommet d’un éperon rocheux et domine la rivière Ardèche. Soulignons la richesse de son patrimoine architectural.
Joyeuse, village médiéval agréable, est connue comme la cité de Charlemagne, qui y livra bataille et la cité lui devrait son nom, à sa célèbre épée.
A la sortie des Vans, le Moulin à huile d’Albert Froment est le plus ancien des moulins que compte le département ; on peut encore voir l’huile doucement perler, puis couler le long des scourtins.
Le Bois de Païolive est le monde fascinant de chênes blancs et verts, d’arbousiers et de roches pétrifiées taillées par le vent, la pluie et le soleil, comme autant de sculptures. Ce dédale de rochers et de verdure est le bois des fées. Avant de découvrir Chandolas, près de la jolie rivière Chassezac, quelques dolmens témoignent d’un passé lointain. L’Auberge du Dolmen de Chandolas, chez Mr et Mme Landraud, vous accueille toute l’année et propose ses chambres d’hôtes et sa cuisine familiale de produits de saison. Le Castagnou est un apéritif de crème de châtaigne, avec du vin blanc grenache et sauvignon. La patronne prépare une succulente caillette (viande de porc mélangée aux herbes de Provence, oignons et feuilles de blettes entourée d’une crépine de porc), une excellente daube marinée au vin rouge, avec carottes et une faisselle de vache (fromage moulé à la louche, avec le petit lait) et crème de marrons. Le couple bien sympathique possède aussi une épicerie et un coin Poste (www.aubergedudolmen.com).
La Cave des Vignerons, La Cévenole, à Rosières, présente ses vins rouges taniques au caractère rustique (les Ducs de Joyeuse), à la robe rouge foncé aux reflets sombres (le Cabernet-Sauvignon Frère Serdieu), le Syrah Terre de Grès, à la robe violacée, le Gamay François André, à la robe rouge clair et le divin Chatus « Monnaie d’Or », vin de pays rouge grenat, les rosés et les blancs, dont le Chanteperdrix.

L’Aven d’Orgnac, une histoire vieille de cent millions d’années, un endroit tout à fait exceptionnel, le premier site naturel labellisé Grand Site de France en juin 2004, avec la Pointe du Raz, le Pont du Gard et la Montagne Sainte Victoire. Partons pour un fabuleux voyage au centre de la terre, sur les traces des hommes de la préhistoire …admirons la diversité des concrétions, formées à la suite de l’accumulation des cristaux de calcite. Elles ont des formes extrêmement variées qui dépendent du débit d’eau, de sa température, de la composition de l’air de la grotte, de la hauteur et de l’inclinaison du plafond…il est possible de voir des cierges, des palmiers, des draperies, des piles d’assiettes, des pommes de pins, le buffet d’orgues, le vaisseau fantôme, les sapins d’argile et à la fin de la visite…le spectacle son et lumière, un moment inoubliable avec le jeu des lumières et de la musique dans la Salle Rouge. A 130m de profondeur, elle est considérée comme une relique de la galerie originelle qui a été creusée, il y a 6 millions d’années, lorsque de l’eau y circulait encore. A visiter obligatoirement !
Fougueuse rivière, l’Ardèche creuse inlassablement dans le calcaire, ouvrant un immense défilé, un véritable canyon. Point d’orgue du chef d’œuvre, la fameuse arche naturelle du Pont d’Arc, entrée triomphale des gorges classées Réserve naturelle depuis 1980. Une perfection géologique que déjà nos ancêtres du paléolithique admiraient.
Viviers, ville médiévale située sur la rive droite du Rhône et capitale du Vivarais, présente la plus petite cathédrale de France et les vestiges du Château.
Le Relais du Vivarais, ancien relais rénové avec élégance et raffinement, est une adresse à ne pas manquer. Les propriétaires Mr et Mme Matraire savent accueillir leurs hôtes, les chambres sont très confortables et la cuisine ravit le palais des plus fins gourmets. Le foi gras est accompagné d’un vin blanc de vendange d’octobre, la caillette avec un Côte du Vivarais Domaine du Bréchon 2006 (une belle année) et la sublime souris d’agneau façon gigot de 8 heures termine le spectacle gastronomique de ce superbe établissement de Viviers (www.relaisduvivarais.fr).

Avant de rejoindre la gare de Valence TGV, effectuons une dernière visite à Alba la Romaine et visitons le site archéologique, avec son théâtre et les vestiges de la cité.
Que de souvenirs !

Photo 1 : Aven d'Orgnac
Photo 2 : Pont d'Arc
Photo 3 : Ferme du Châtaignier Lamastre
Photo 4 : Domaine de Rilhac St Agrève - bar aux écailles de châtaignes
Photo 5 : Auberge du Dolmen Chandolas - caillette
Photo 6 : Relais du Vivarais Viviers - souris d'agneau
Photo 7 : Pont du Diable Thuyets
Photo 8 : Gorges de l'Ardèche
Photo 9 : Casino Vals les Bains

Adresses utiles :

SNCB – Gares – Agences de Voyages
www.sncb.be

Agence de Développement Touristique de l’Ardèche
4, cours du Palais F-0700 PRIVAS
Tél.00.33.4 75 64 04 66 adt07@ardeche-guide.com
www.ardeche-guide.com

Maison de la France
Avenue de la Toison d’Or, 21
1050 Bruxelles
Tél. 0902 88 025
www.franceguide.com

José Burgeon

  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
1862 lectures
Portrait de JoseBurgeon
JoseBurgeon