Les Illuminés

écrit par VandenHende
le 07/11/2023

Plongeant au cœur de notre patrimoine culturel, deux auteurs, au sommet de leur art, s'associent et nous entraînent dans le parcours chaotique du manuscrit des Illuminations, d'Arthur Rimbaud.

Qui se cache à l'ombre des Illuminations, cette pièce unique de la poésie française ? Arthur Rimbaud, bien sûr, mais aussi Paul Verlaine et Germain Nouveau. Entre 1872 et 1877, les trois poètes se tournent autour, se cherchent, se fuient, s'enivrent, tentent d'être libres ou s'acharnent à ne pas l'être. Et puis un manuscrit, l'ultime, circule de main en main et semble leur brûler les doigts...

Scénariste : Laurent-Frédéric Bollee, Jean Dytar

Laurent-Frédéric Bollée est né en 1967 à Orléans et réside à Versailles.  Après une formation et une première carrière de journaliste, on lui doit plus de soixante albums chez les plus grands éditeurs de bande dessinée. Il est le scénariste de plusieurs romans graphiques marquants de ces dernières années : La Bombe, Terra Australis, Matsumoto, Deadline (Glénat), Contrecoups Malik Oussekine (Casterman), sans oublier une production plus mainstream de séries sur plusieurs tomes : Les Nouvelles Aventures de Bruno Brazil (Le Lombard), ApocalypseMania (Dargaud), Laowai, L'ultime Chimère, Les Maîtres-Saintiers (Glénat), etc. Golgotha est sa première production pour les éditions Soleil, lui permettant de plus de retrouver son coscénariste de La Bombe et Laowai : Alcante.

Illustrateur et coloriste : Jean Dytar

Jean Dytar est né en 1980. Dans son premier album Le Sourire des marionnettes (éditions Delcourt/Mirages), paru en 2009 et réédité en 2016, il transpose au cœur de l’Iran du XIe siècle une réflexion sur le déterminisme religieux et la liberté humaine dans un univers graphique inspiré des miniatures persanes. En 2014, dans La Vision de Bacchus (Delcourt/Mirages) il tente de percer les mystères de la représentation du corps en peinture dans les ateliers vénitiens des peintres Antonello de Messine, Giovanni Bellini, Giorgione ou Titien, à la Renaissance. En 2018 sort son troisième album, Florida (Delcourt/Mirages), dans lequel il aborde des projets coloniaux français et anglais en Amérique du Nord au temps de guerres de Religion. Récit d’aventure autant que récit intimiste centré sur la relation d’un couple, c’est aussi une réflexion sur les images : cartographiques ou de botanique, ethnographiques ou de propagande… En 2019, il s’offre une première incursion dans la bande dessinée tous publics avec Les Tableaux de l’ombre, (une co-édition Le Louvre/Delcourt) qui s’intéresse aux œuvres méconnues du Louvre et propose, à travers une approche ludique, une réflexion sur la place de la célébrité ou de la visibilité dans notre société. En septembre 2021 sort #J’Accuse… ! (Delcourt/Mirages), qui met en scène l’affaire Dreyfus en hachures noir et blanc, entre bande dessinée, presse du XIXe siècle et dispositifs médiatiques contemporains : l’occasion de transmettre d’une façon originale d’authentiques propos tenus lors de l’affaire Dreyfus, tout en interrogeant certains phénomènes qui conduisent à la polarisation du débat public. Jean Dytar développe également quelques prolongements autour de ses albums sur son site : http://www.jeandytar.com.

Collection Mirages aux éditions Delcourt

EAN : 9782413042556

Dimensions : 24.2 x 32 cm

Nombre de pages : 144

Prix : 29,95 €

 

19 lectures
Portrait de VandenHende
Van den Hende"