La chair déchirée d'une petite griotte noire. Roman de Pascal Vrebos

écrit par VandenHende
le 07/11/2022

Il y a quelques années, une jeune fille africaine venue faire ses études en Europe a subi un viol collectif d’une extrême violence. Laissée pour morte, elle a été sauvée, physiquement « réparée », puis, après un séjour en hôpital psychiatrique pour amnésie partielle, après une thérapie pour de sévères séquelles psychosomatiques, s’est peu à peu reconstruite.

C’est sous la forme d’un roman-soliloque, avec l’assentiment de la victime, que Pascal Vrebos lui rend hommage. Mariama nous dit ce parcours d’un supplice et d’une renaissance à travers un conte-parabole qu’elle prête à son grand-père, ancré dans le terroir africain telle une madeleine proustienne, mais perverti par la mémoire, contaminé par le récit lui-même comme une ultime mise en abyme qui l’aide à surmonter l’indicible. Héroïne malgré elle, Mariama émeut, ébranle et apostrophe les hommes.

Extrait

Oui, mon grand-père me les chantonnait en me prenant sur ses genoux, ces belles histoires, rien que pour moi, au cœur des nuits elles reviennent par magie comme un parfum d’éternité ou de mort…

 « Il était une fois un roi qui s’ennuyait en compagnie de ses courtisans.

Il se décida donc, suivant le conseil des vieux sages, à parcourir son royaume à la recherche d’une seconde épouse qui pourrait réjouir ses jours et raviver ses sens.

Mais trouver une seconde épouse s’avéra plus compliqué qu’il n’y paraissait.

En effet, quand il passait dans les villages, le roi ne découvrait que des femmes qui ne lui convenaient pas : celles sans mari étaient trop vieilles, les seins crevassés, le cul lézardé, ou trop jeunes, inexpérimentées, le cul trop serré, le con trop bouché, ou trop bavardes, trop ingénues, trop curieuses, ou tellement ravagées par les groupes de ses guerriers qu’on ne distinguait plus leur con de leur cul, ou trop coquettes ou encore trop avisées pour une femme. »

Non non non !!!

Il ne racontait pas exactement cette histoire, pas exactement, pas avec les mêmes mots immondices, il disait pas cul, il disait pas con, il disait pas… mais moi je…

ÇA dit ça…

L’histoire est devenue ÇA, « ÇA », ça se ressasse, ça se remâche avec des arômes de cul et de con, de chair défoncée qui suinte, pardonne-moi, grand-père…

L’auteur

Pascal Vrebos, né le 26 mai 1952 à Bruxelles, Belgique, est un homme de radio et de télévision belge, mais il est également auteur dramatique ayant obtenu plusieurs prix et professeur. Il a été membre du Conseil supérieur de la Justice en Belgique en 1999-2008.

Après avoir fait des études de Philologie romane à l'ULB et de sémiologie à Paris. Il travaille d'abord à la RTBF, puis entre à Bel RTL en 1992 où il s'occupe de la revue de presse, des chroniques, puis de Bel RTL soir. Simultanément il anime sur RTL-TVi des émissions culturelles comme Livres et vous ou la Plume et la souris. Mais c'est surtout avec l'émission dominicale Controverse, qu'il produit et présente depuis 1992, qu'il se fait connaître du grand public.

Parallèlement à cette activité médiatique, Pascal Vrebos enseigne la sémiologie, la stylistique et l'analyse textuelle à la Haute École Francisco Ferrer et au Conservatoire royal de Bruxelles. Il enseigne aussi à l'ULB l'Éducation aux Médias. Il a également une importante production littéraire, principalement pour le théâtre. Il a été traduit dans de nombreuses langues et joué dans de nombreux pays. Il a obtenu le Prix de la société des auteurs et compositeurs dramatiques pour l'ensemble de son œuvre, et le Prix Claude de Groulart en 1996. Il est l'auteur de multiples publications dont Le Gorbatchoc, les Ultimes Entretiens avec Henry Miller. Il est, en outre, l'auteur d'une trentaine de pièces de théâtre jouées en France, en Allemagne et aux États-Unis, traduites en néerlandais, en allemand et en anglais.

Extrait du "Nouveau dictionnaire des Belges" (1993) “Pascal VREBOS : Écrivain, dramaturge, sémiologue, pédagogue et journaliste. Il enseigne au Conservatoire de Bruxelles, à l'Académie des Beaux-Arts et à l'Institut Cooremans. Il se consacre à un journalisme à la fois d'investigation et de satire, dont témoignent ses grands reportages sur la fin du régime soviétique, le récit de sa rencontre avec Henry Miller dont il a tiré un livre, ses interviews imaginaires pour l'Instant ou ses entretiens au petit matin qu'il a réalisés aussi bien pour la RTBF que maintenant pour RTL/TVI et Bel RTL. Il est, en outre, l'auteur d'une dizaine de pièces de théâtre jouées en France, en Allemagne et aux États-Unis. Il a reçu de nombreux prix littéraires, dont celui de la SACD pour l'ensemble de son œuvre. Personnage polyvalent, il traduit d'abord par l'imaginaire, dans son théâtre, puis par l'exploration directe, dans le cadre de ses recherches sur le terrain, les inquiétudes que lui inspire le monde contemporain.”

Editions M.E.O.

Prix : 10,00 €

66 pages

Prix : 10,00 EUR

ISBN : 978-2-8070-0353-8 (livre) – 978-2-8070-0354-5 (PDF) – 978-2-8070-0355-2 (EPUB)

 

Portrait de VandenHende
Van den Hende"