"Egypte, éternelle Passion", au "Musée royal de Mariemont", jusqu'au 16 Avril 2023

écrit par YvesCalbert
le 26/09/2022

 

Depuis 2.000 ans, l’Égypte passionne ! Mais pourquoi ? La nouvelle exposition du "Musée royal de Mariemont" , "Egypte, éternelle Passion" tente de répondre à cette question, en explorant la fascination exercée par l’Égypte ancienne sur l’imaginaire occidental. A découvrir, à Morlanwelz, jusqu'au dimanche 16 avril 2023, l'année 2022 commémorant deux moments forts de l'histoire de l'égyptologie : le bicentenaire du déchiffrement des hiéroglyphes, par l'égyptologue français Jean-François Champollion (1790-1832), et le centenaire de la découverte de la tombe de Toutânkhamon, par l'archéologue et égyptologue britannique Howard Carter (1874-1939).

 

A gauche, "Anubis" (2022), une oeuvre de Ian Kirkpatrick © "Musée de Mariemont"

 

L'année 2022 commémore deux moments forts de l'histoire de l'égyptologie : le bicentenaire du déchiffrement des hiéroglyphes, par l'égyptologue français Jean-François Champollion (1790-1832), et le centenaire de la découverte de la tombe de Toutânkhamon, par l'archéologue et égyptologue britannique Howard Carter (1874-1939).

 

Horloge égyptomaniaque © "Musée de Mariemont" © Photo : "Lux"

 

Concernant cette dernière tombe, aucune pièce authentique importante n'est exposée, le but de cette exposition n'étant pas de nous montrer des antiquités égyptiennes, mais des œuvres de diverses époques, qui reflètent les fantasmes générés par la terre des Pharaons :

 

des bandes dessinées, comme "Astérix et Cléopâtre" (1965/"Ed. Dargaud") ou "Batman Odyssey" (2012/Ed. DC Comics") ;

 

des extraits de dessins animés, comme "Tintin chez les Pharaons" (inspiré de la BD de 1955/"Ed. Casterman") ;

 

des extraits de films, comme "Cléopâtre" (1963/Joseph L. Mankiewicz, avec Richard Burton et Elisabeth Taylor) ou "Hôtel Transylvania-The Mummy" (2012/Genndy Tartakosky) ;

 

la robe de Cléopâtre (Philippe Guillotel), qui fut portée par Monica Belluci, dans le film "Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre" (2001/Alain Chabat) ;

 

des bustes, comme celui de la reine "Duckfertiti" (Ommo Wille/"InterDuck") ou encore une copie du célèbre "Buste de Néfertiti", dont l'original, du XIVè siècle avant notre ère, est exposé au "Neus Museum", à Berlin ;

 

une statuette en résine de Râ (inspirée du film "Stargate, la Porte des Etoiles"/1994) ;

 

une stèle (1925-1927), réalisée en plâtre peint, par l'artiste suisse Alberto Giacometti (1901-1966)

 

la statue d'une girafe, "Zarafa", du "Musée d'Histoire naturelle" de La Rochelle, rappelant l'arrivée en France de la première girafe, en 1826, cadeau de l'Egypte au roi de France Charles X (1757-1836) ;

 

des peintures, comme l'huile sur toile "Le Marché" (1892), de Paul Gaugin (1848-1903) ;

 

des photographies, comme celle de la Princesse belge Marie José, déguisée en Princesse égyptienne, lors d'une réception au "Palais d'Egmont" (1926) ;

 

un sarcophage contemporain, avec des illustrations chrétiennes ;

 

des pochettes de vyniles 33 t., ... reproduites en carton ;

 

une boîte de ... préservatifs, de la marque "Ramses" (USA/1950) ;

 

... ... ...

 

"Duckfertiti" (Ommo Wille/"InterDuck") © "Musée de Mariemont" © Photo : "Lux"

 

Cette exposition évoque largement la reine Cléopâtre (vers 69-30 avant notre ère), Isis (reine mytique et déesse funéraire de l'Egypte antique) et Néfertiti (vers 1370-vers 1334 avant notre ère), trois icônes, qui continuent à nous inspirer au XXIè siècle.

 

Robe de Cléôpatre (Philippe Guillotel), portée par Monica Belluci © "M. de Mariemont" © Ph. : "Lux"

 

A noter l'évocation des Francs Maçons, dont les temples sont grandement inspirés de l'architecture égyptienne antique, ainsi que la présentation d'un jeu vidéo créé par "Ubisoft", qui se caractérise par des reconstitutions
détaillées de l'ancienne Egypte, son "Discovery Tour by Assassin’s Creed® : Ancient Egypt" offrant aux joueurs une porte d'entrée sur l'histoire égyptienne.

 

© "Musée de Mariemont" © Photo : "Lux"

 

Notons encore la présence de deux oeuvres du sculpteur canadien, installé à Londres, Ian Kirkpatrick, qui nous accueillent, l'une, à l'étage, au début de l'exposition, "Anubis" (2012), cette oeuvre ayant été réalisée en carton ondulé, pvc, acrylique, avec lumières "led", et, la seconde, au rez-de-chaussée, "First of the Westerners" (2022) - un "Anubis" hybride, à corps humain et tête animale, portant un sceptre - conçue, à la demande du "Musée royal de Mariemont", en jouant sur les codes de l’univers robotique des années 1980-90 et des couleurs "pop".

 

Copie du buste de Néfertiti, robe de cléôpatre, ... © "Musée de Mariemont" © Ph. : D. Claes/"Sud Presse"

 

Une autre oeuvre a été acquise en 2022, datant, celle-ci, de l'époque ptolémaïque (3è ou 2è siècle avant notre ère), un relief, en clacaire, nous montrant un pharaon faisant une offrande aux dieux. Ces deux dernières oeuvres, séparées par 23 ou 24 siècles, on été offertes au musée par le "Cercle royal des Amis de Mariemont".

 

© "Musée de Mariemont" © "Vogue"

 

A l'extérieur, au centre d'une petite surface d'eau, nous découvrons une pyramide rotative, pièce d’appel de l’exposition, dont les quatre pans ont été peints par quatre artistes du "street art".

 

En présentant cette quête millénaire de l’ Égypte, cette exposition montre les formes que peut revêtir cette intense passion, mais elle interroge aussi les motivations des égyptologues, égyptophiles, égyptomaniaques et autres égyptofans, nombre d'anonymes s’étant entourés de décors, de livres, d’objets, de souvenirs, qui perpétuent l’ Égypte autour d’eux.

 

Sans supplément de prix d'entrée, il est conseillé de découvrir la collection permanente du musée, incluant une importante section consacrée à l'Egypte.

 

Ouverture : jusqu'au dimanche 16 avril 2023, du mardi au dimanche, de 10h à 18h, en septembre et en avril (dernière entrée à 17h15) , ainsi que de 10h à 17h, d'octobre à mars (dernière entrée à 16h15). Fermeture : tous les lundis, laes dimanches 25 décembre 2022 et 01 janvier 2023. Prix d'entrée de l'exposition : 08 € (réductions possibles). Prix d'entrée aux collections permanentes : gratuit toute l'année. Audioguide : disponible gratuitement, en ligne, via l’application : https://izi.travel/fr. Livret en quadrichromie (9€) et catalogue (29€) disponibles. Contacts : 064/27.37.41 ou accueil@mariemont.be. Site web : http://www.musee-mariemont.be/.

 

Via réservations obligatoires : 064/27.37.41 ou accueil@mariemont.be :

 

A souligner, l'organisation d'ateliers pour enfants :

 

** "Soyons Egyptofous", pour les 06-12 ans, du mardi 25 jusqu'au vendrei 28 octobre 2022, de 10h à 16h.

 

** Les "Mercredi Après-Midi au Musée", à partir de janvier 2023.

 

Sans oublier des ateliers pour adultes :

 

** Initiation aux hiéroglyphes, les dimanches 27 novembre et 11 décembre 2022, 19 février et 12 mars 2023, de 14h à 16h (aussi pour adolescents).

 

** Illustrations, en s'inspirant des œuvres présentes dans l’exposition, et reliures, en 2023 les dimanches 12 février 2023 (pochoir sticks, sacs) et 26 mars (pochoir acrylique) 2023, de 13h à 16h30.

 

** Composition de parfums, avec le parfumeur Olivier Kummer, les dimanches 26 février et 19 mars 2023, de 10h à 17h.

 

Mais encore :

 

** Apéro « Walk like an Egyptian » : les jeudis 16 mars et 6 avril 2023, de 19h à 21h30, une soirée décalée, pour découvrir les traces de l’Egypte autour de nous, le tout étant clôturé par un apéro en toute convivialité.

 

** Conférence : « Tombeaux et Malédictions », donnée par Arnaud Quertinmont, égyptologue, conservateur et commissaire de l’exposition : le dimanche 6 novembre 2022, à 10h30.

 

En marge de cette "Egypte, éternelle Passion" , le "Musée royal de Mariemont" présentera, du 12 novembre 2022 jusqu'au 09 avril 2023, une exposition intitulée "Les Vies multiples des Cercueils", un focus sur les cercueils égyptiens, monuments particulièrement emblématiques de l’Égypte. Égypte. Éternelle passion : Les vies multiples des cercueils (12.11.2022 > 09.04.2023) donne la parole aux femmes et aux hommes qui ont marqué l’histoire antique et moderne de tels objets. Les cercueils égyptiens se prêtent ainsi à des vies multiples au cours desquelles interviennent des artisans (bûcheron, sculpteur), des utilisateurs (prêtre, défunt), mais aussi des restaurateurs et chercheurs contemporains. 

 

Par ailleurs, soulignons l'organisation, du vendredi 30 septembre 2022 jusqu'au dimanche 08 janvier 2023, au "Palais des Beaux-Arts" ("Bozar"), de l'exposition "Alexandrie : Futurs Antérieurs", qui nous proposera de (re)découvrir cette ville égyptienne, à travers une nouvelle perspective, éloignée du mythe et des stéréotypes qui lui
sont associés. Deux approches sont prévues : la recherche archéologique et l’art contemporain, grâce à une sélection de 200 œuvres - issues des plus importantes collections muséales européennes - réalisées depuis la fondation de la ville par Alexandre le Grand, en 331 avant nore ère. Site web : https://www.bozar.be/fr/calendrier/alexandrie-futurs-anterieurs.

 

Sur le site de "Tour & Taxis", notons, également, l'organisation, jusqu'au vendredi 30 décembre, sept jours sur sept, de l'exposition "Toutankhamon : Son Tombeau et ses Trésors". Site web : https://tutankhamunexpo.com/.

 

De retour à Morlanwelz, notons l'organisation d'une seconde exposition, au "Musée de Mariemont" , au sein de sa "salle carrée" : "La Chine au Féminin. Une Aventure moderne", accessible jusqu'au dimanche 23 octobre.

 

Mais Mariemont ne se limite pas au musée, son domaine, libre d'accès, nous permettant d'agréables promenades, à l'ombre de nombreux arbres centenaires, avec la présence de quelques statues, dont celle de l'impressionnant Bouddha Amida japonais, haut de 4 mètres, assis, en médiation, sur un lotus, réalisé en bronze, commandé, lors de son voyage en Extrême Orient, en 1910, par Raoul Warocqué (1870-1917) - conseiller provincial du Hainaut (1896-1900), bourgmestre de Morlanwelz (1900-1917) et membre de la Chambre belge des Représentants (1900-1917).

 

Et si nous passons une journée dans le "Domaine de Mariemont", signalons que le musée possède une brasserie, proposant, notamment, des plats du jour à moins de 10€, pouvant être déguster sur une accueillante terrsasse.

 

Yves Calbert.

 

Portrait de YvesCalbert
Yves Calbert