PALMARÈS DE LA COMPÉTITION NATIONALE DU 13È "FESTIVAL DU FILM DOCUMENTAIRE MILLENIUM"

écrit par YvesCalbert
le 27/06/2021

Ce dimanche 20 juin, au "Cinéma Galeries", il était bien agréable de retrouver de nombreux cinéphiles, présents pour assister à la remise des Prix attribués aux films belges en compétition, à l'occasion du "Festival international du Film documentaire Millenium", un Festival qui abattu tous les records de longueur, comme a tenu à le signaler Zlatina Rousseva, la directrice artistique, lors de son discours d'introduction à la Soirée de Clôture.

De fait, "Millenium" s'est déroulé, en virtuel, du mercredi 05 jusqu'au dimanche 30 mai, puis, grâce à une décision des autorités fédérales, permettant l'assouplissement tant attendu de certaines règles sanitaires, du jeudi 10 jusqu'au dimanche 20 juin, à l'initiative de Zlatina Rousseva, de nombreuses projections furent programmées en salles, ce qui signifie 38 jours de Festival, sur une période de 48 jours ... Un record !

"Malgré les conditions difficiles, le Festival a réussi à s'adapter et à garder sa cohérence, tout en retrouvant un lien direct avec son public. La qualité des films sélectionnés ne fait que souligner notre raison d'être : le documentaire reste, encore et toujours, un élément essentiel dans la compréhension de notre monde", déclara la directrice artistique de "Millenium", qui avait tenu, lors de l'ouverture du Festival, d'insister sur "l'importance de vivre avec les autres pour se créer, se recréer et se construire, bâtir un monde commun où chacun puisse trouver sa place au-delà de ses différences."

Si le palmarès de la compétition internationale avait été dévoilé, en virtuel, le dimanche 30 mai, voici les Prix décernés, en présentiel, ce dimanche 20 juin :

** Compétition nationale :

* Grand-Prix du meilleur Film belge - Prix de la Critique de la Presse :

*** "Il fait nuit dehors" (Caroline Guimbal & Léa Tonnaire/Bel./2020/65')

Synopsis : "Vania, Denski et Saniok sont amis depuis toujours. Ils vivent dans la banlieue nord de Kiev. À
trente ans passés, les galères, les arrestations et les magouilles n’ont pas terni leur sourire et leur envie de vivre sans concession. L’avenir est trouble, chacun s’invente un monde à sa mesure et y trouve une forme de liberté dans
l’instant présent."

Ce film reçoit un soutien de 2.000€, octroyé par la "Banque Triodos".

Motivation du Jury de la Presse : « Avec son départ énigmatique, ce film se découvre progressivement, à travers des images superbes. C'est un extraordinaire moment de poésie sensorielle, existentielle, philosophique. La rencontre de ces trois personnages, improbables mais pourtant très proches, dans les marges d'une ville fantôme (Kiev), fournit l'occasion d'un portrait d'une génération perdue, sacrifiée, et pourtant vivante grâce à l'amitié, à la tendresse, à l'imagination. C'est aussi une réflexion sur la vacuité du monde et la façon d'y résister. »

* Mention spéciale :

*** "Dans la Maison" (Karima Saïdi/Bel.-Fra.-Maroc-Qatar/2020/89’).

Synopsis : "Dans une maison de repos, Karima aide sa mère, Aïcha, atteinte d’Alzheimer, à retracer sa vie tout
en enregistrant sa voix, rendant ses histoires immortelles. De Bruxelles à Tanger, se dessinent les douleurs, les ruptures, les deuils, et les joies : tout ce qui a rythmé l’odyssée d’une famille marquée par l’exil."

Motivation du Jury de la Presse : "Le documentaire de Karima Saïdi se démarque par une écriture novatrice, tout à la fois marquée par la retenue et par une très grande liberté. En construisant le récit de son histoire familiale autour de flashs visuels, de détails anodins du quotidien, d'archives familiales, et de répétitions de questions et de réponses, la réalisatrice donne vie au processus même de la mémoire : celui de la fragmentation du réel et de l'inscription partielle dans notre cerveau de la géographie du présent. Nous sommes interpellés par le caractère évanescent de cette mémoire et comme la réalisatrice, qui tente de trouver la maison d'enfance de sa mère dans les ruelles étroites d'une ville au Maroc, nous parcourons, fébriles, le chemin de notre propre passé en méditant sur la fugacité de notre existence."

A noter que "Dans la Maison" sera projeté à Liège, au "Parc", le jeudi 1er juillet, à 20h, et à Namur, au "Caméo", le mercredi 30 juin, à 20h, ces deux projections étant suivies chacune d'une rencontre avec la réalisatrice, Karima Saïdi.

* Prix du meilleur Scénario - Prix de la "SCAM" ("Société Civile des Auteurs Multimedia") :

*** "Le Dormeur éveillé " (Boris Van Der Avoort/Bel./2021/74')

Synopsis : "Cherchant les raisons de ses insomnies chroniques, le réalisateur filme sa propre enquête sur le sommeil. Il s’interroge sur ces différents états de conscience et sur la difficulté des humains à synchroniser leur
rythme social avec leur rythme biologique."

Ce film reçoit un soutien de 1.500€, octroyé par la "SCAM".

Motivation du Jury de la "SCAM" : "Combinaison remarquable entre l'érudition, basée sur d'abondantes recherches préalables, et l'introspection autobiographique, ce travail envoûtant nous entraîne, à travers des associations oniriques et une grande liberté de ton, d'expression et de mise en images, vers une connaissance à la fois intellectuelle et sensorielle des troubles du sommeil. L'adéquation entre la forme et le fond est remarquable : entre perception, sensation et savoir, ce film intelligent nous entraîne dans un aller-retour fascinant entre le personnel et l'universel."

Le Jury de la Critique belge et de la "SCAM" était composé de Caroline Dunsky, journaliste indépendante ; Jérôme Laffont, réalisateur ; Jérôme le Maire, réalisateur ; Jean-Jacques Jesper, président du "Conseil de Déontologie journalistique" ; et Yves Calbert, journaliste représentant l' "Union de la Critique de Cinéma" ("UCC"-"UFK").

* Prix du Public :

*** "China Dream" (Hugo Brilmaker & Thomas Licata/Bel./2020/76')

Synopsis : " 'China Dream' est un voyage sensitif à travers les grands changements architecturaux d’une petite ville chinoise, où les traditions disparaissent peu à peu et où les quartiers sont gommés de la carte."

** Compétition Jeune Public belge :

* Prix de la "SCAM" du meilleur Espoir belgeaccordé par "Cinergie" :

*** "Que ne me roben los sueños" (Zoé Brichau/Bel./2020/29')

Synopsis : "Fin 2019, la révolution éclate au Chili. Un groupe d’amis prend part aux manifestations et milite comme ils peuvent. Tandis qu’ils photographient, filment, placardent des affiches, ceux-ci subissent quotidiennement les inégalités contre lesquelles ils se battent."

Ce film reçoit un soutien de 500€ par la "SCAM"

* Prix du meilleur Espoir belge

*** "Les Antécédents familiaux" (Mathilde Blanc/Bel./2020/28')

Synopsis : "Olivier est un pharmacien hypocondriaque qui consulte régulièrement ses collègues médecins.
Incapable de répondre à la question récurrente des antécédents familiaux, il décide de mener l’enquête sur son père biologique. Obnubilé par ses recherches et inquiet des réponses qu’il trouve, il en oublie l’essentiel…"

Ce film reçoit un soutien de 500€ , octroyé par la "Banque Triodos"

Rappel du Palmarès proclamé, en virtuel, le dimanche 30 mai :

** Compétition internationale :

* Objectif d'Or :

*** "L'homme qui cherchait son Fils" (Stéphane Correa & Delphine Deloget/Fra./2010/76')

Ce film reçoit un soutien de 2.000€ , octroyé par le Festival

* Objectif d'Argent - Prix du meilleur Film sur le développement durable :

*** "Ophir" (Alexandre Berman & Olivier Pollet/Fra.-UK/ 2020/97’/film déjà primé à Barcelonne, Hagåtña, Montréal et Tahiti)

* Objectif de Bronze - Prix du meilleur Film pour les Droits de l'Homme :

*** "School Of Hope" (Mohamed El Aboudi/Fin.-Fra.-Maroc/2021/78’

* Prix spécial du Jury :

*** "Fais-toi Dieu" (Anne-Lise Michoud/Fra.-Mexique/2020/70’)

Le Jury de la Compétition internationale se composait d’ Anthony Bellangersecrétaire général de la « FIJ »  (« Fédération Internationale des Journalistes ») ; Caroline D’Hondtréalisatrice ; Olivier Magis, réalisateur ;  Artur Vardikyandirecteur de la programmation du « Festival international du film documentaire d’Ujan »en Arménie ; et Antonio Vigilanteancien directeur du bureau bruxellois de l’ « ONU » et « Senior Adviser » du  « Festival Millenium ».

* Prix du Public :

*** "Postwar Album" (Àngel Leiro & Airy Maragall/Esp.-Bosnie et Herzégovine/2020/75’)

* Prix "Vision Jeune" :

*** "Silent Voice" (Reka Valerik/Fra.-Bel./2020/51’)

Ce film reçoit un soutien de 500€, octroyé par la Ville de Bruxelles et Delphine Houba, échevine de la Culture

Prenons rendez-vous en 2022, pour la 14è édition du "Festival international du Film documentaire Millenium", en n'oubliant pas ce qu'écrivit Virginia Woolf : « Tout seul, nous sommes incomplets : nous sommes faits pour être unis ».

Yves Calbert.

 

Portrait de YvesCalbert
YvesCalbert