"Haroun Tazieff, le Poète du Feu" ("Explo"), à Bruxelles et en Wallonie, jusqu'au 28 Avril

écrit par YvesCalbert
le 31/03/2022

Dans le cadre d’ « Explo » (« Exploration du Monde »), jusqu’au jeudi 28 avrille conférencier-cinéaste français  Frédéric Lavachery présente, à Bruxelles et en Wallonie, son reportage, sur son père « Haroun Tazieff, le Poète du Feu ».

Ce dernier – qui, autrefois, présenta, lui-même, des ciné-conférences dans le cadre d’ « Explo » – écrivit : « Au début, ç’avait été une sorte de quête presque furieuse de volcans, une fringale d’éruptions à regarder, à approcher, à interroger, de splendeurs tumultueuses à absorber par les yeux et l’esprit, à fixer par l’image. »

Personnage hors du commun, de nationalité russe, à sa naissance, à Varsovie, devenu belge, depuis 1936, ainsi que français, depuis 1971, Haroun Tazieff fut un ami de Jean Cocteau (1889-1963), Gaston Rébuffat (1921-1985), Georges Remi ("Hergé"/1907-1983), Paul-Emile Victor (1907-1995), Haroun Tazieff (1914-1998) est l’un des pères de la volcanologie contemporaine, que Jean Cocteau surnommait : le "Poète du Feu », ... d'où le titre de cette intéressante ciné-conférence.

En s'appuyant sur les archives spectaculaires de ses missions à travers le monde, grâce aux témoignages sur des lieux symboliques de ceux qui ont partagé ses aventures ou qui partagent la même passion, ce film nous rappelle ou nous apprend, vingt ans après son décès, qui était Haroun Tazieff.

Alpiniste, boxeur (champion du Katanga, en 1940), cinéaste, footbaleur (au "Daring Club de Bruxelles", de 1930 à 1932), géologue, ingénieur des mines, résistant (fait dérailler des convois allemands, couvre l'évasion de parachutistes, venus du Royaume Uni, et de prisonniers soviétiques), scientifique, spéléologue et même secrétaire d'Etat (1983-1986), cet homme, au tempérament de feu, a passé toute sa vie à affronter les volcans, pour en arracher les secrets et les transmettre au monde.

Bref extrait de son impressionnant C.V. :

- Ingénieur aux mines d’étain du Katanga (ex-Congo belge/1945).

- Géologue, au service géologique de l’ex-Congo belge (1946-1948).

- Publication de son livre « Cratères en feu » (1951), avant de recevoir le « Prix de l’Académie française ».

- Chargé de cours, en volcanologie, à l’ « ULB » (1957-1960), où il crée et anime le « Centre national de Volcanologie ».

- Directeur du laboratoire de volcanologie de l’ « Institut de Physique du Globe »à Paris (1958).

- Expert de l’ « UNESCO »au Chili (1961), au Costa Rica (1964), en Indonésie (1964-1965) et en Islande (1973).

- Secrétaire d’Etat, au sein du Gouvernement français de Laurent Fabius (1983-1986).

- Président, en France, du« Comité supérieur des Risques volcaniques » (1988-1995).

- Première personne à avoir fait le tour du globe des volcans actifs, il réalisa : « Les Rendez-vous du Diable »   (Fra./documentaire/1959/80′), un film qui fut à l’origine de la vocation de très nombreux volcanologues actuels.

Avec les collaborateurs qu’il s’était choisis, tout au long de quarante années d’expéditions, cet « homme des volcans » a largement contribué à révolutionner – et faire connaître au grand public – une science qui n’était guère reconnue, sinon quasiment inconnue.  

Frédéric Lavachery :

Fils non reconnu d’Haroun TazieffFrédéric Lavachery, en 2013, émit l’hypothèse que des éruptions des jeunes  volcans d’Ardèche pouvaient avoir été représentées il y a 36.000 ans, dans les fresques de la grotte Chauvet.

En 2015, il a découvert les traces d’une éruption inconnue par l’interprétation du « panneau du Mégacéros »l’une des œuvres les plus énigmatiques de l’art préhistorique.

C’est par son travail, entrepris en 2006, de constitution en patrimoine, pour tous, de l’œuvre en péril de son père, qu’il a découvert le lien organique de la culture des artistes préhistoriques avec le monde des colères de la Terre.

Ayant fondé le « Centre Haroun Tazieff pour les Sciences de la Terre »Frédéric Lavachery est l’auteur de   « Un Volcan Nommé Haroun Tazieff » (Ed. « Archipel »/2014/285 p.).

Dernières ciné-conférences, par ordre alphabétique des Villes :

- en mars :

à Spa (« Centre culturel Petit Théâtre »)-Je. 31/20h15;

- en avril :

à Auderghem (« Centre culturel »)-Ve. 01/20h30 ; Auvelais (« Centre culturel »)-Je. 21/20h ; Tournai    (« Imagix »)-Je. 28/17h & 20h ; Verviers (« Centre culturel/Espace Duesberg »)-Ma. 19/14h ; Waterloo            (« Espace Bernier/Salle Jules Bastin »)-Me. 27/14h30 & 20h & Woluwe-Saint-Pierre (« Centre culturel  W:Hall »)-Di. 24/15h & Ma. 26/20h.

A noter que pour terminer la saison 2021-2022, une dernière ciné-conférences est au programme du cycle principal  d’ « Exploration du Monde » :

*** du mardi 19 avril jusqu’au mercredi 01 juin, le conférencier-cinéaste canadien André Maurice présentera,  à Bruxelles et en Wallonie, son reportage « Canada, Terre de grands Espaces ».

Pour davantage d’informations, consultez le site web : http://www.explorationdemonde.be.

Yves Calbert.

Portrait de YvesCalbert
Yves Calbert