24È « BRUSSELS SHORT FILM FESTIVAL », DU 28 AOÛT AU 05 SEPTEMBRE

écrit par YvesCalbert
le 26/08/2021

Pour une seconde fois reporté loin de ses dates habituelles, le « Brussels Short Film Festival » (« BSFF ») est très heureux de revenir dans les salles bruxelloisesdu samedi 28 août jusqu’au dimanche 05 septembre, pour sa 24è édition, qui, comme toujours, aura à coeur de faire partager le meilleur du format court au grand public et aux professionnels.

Au programme de la Soirée d’Ouverture, le samedi 28 août, à 18h, à Ixellesau « Studio 4 », du « Centre culturel Flagey » :

*** « Kvist » (Det Sporadiske Filmkollektivet/Nor./fiction/2018/03′)

Synopsis : « Nader a l’habitude de se prendre des gifles, mais refuse de renoncer à l’amour. Le problème, c’est qu’il n’est pas au courant des coups qu’il donne lui-même… »

*** « Diamante, O Bailarina » (Pedro Jorge/Brésil/fiction/2016/22’30)

Synopsis : « Vole comme un papillon, pique comme une abeille… »

*** « Animals » (Tue Sanggaard/Dan./animation/2019/6’11)

Synopsis : « La transformation sauvage de neuf personnes coincées dans le métro… »

*** « Skallamann » (Maria Bock/Nor./fiction/2011/11’58/film lauréat, en 2011, du « Prix des Passeurs de Courts » du « Festival européen du Film Court de Brest »)

Synopsis : « Une comédie musicale sur l’importance d’être qui l’on est et d’aimer qui l’on veut. Un jeune homme en quête d’amour et d’acceptation rapporte à ses parents qu’il est enfin heureux depuis qu’il a rencontré l’âme soeur. Son compagnon est chauve, ce qui panique sensiblement ses parents… »

*** « Bermuda » (Erik Warolin/Suè./fiction/2018/08′)

Synopsis « Lorsque son patron a dit à Jonna d’être plus amicale avec les clients du restaurant, elle ne pouvait pas s’imaginer à quoi cela aboutirait. Ce qui semble au début une conversation polie avec le seul invité dégénère rapidement en une tournure des événements inattendue… »

*** « A brief History of Princess X » (Gabriel Abrantes/Por./fiction/2016/07′)

Synopsis : « Retour sur l’histoire de “Princess X”, phallus en bronze futuriste et doré sculpté par Brancusi, qui est en fait un buste de l’incroyable petite nièce de NapoléonMarie Bonaparte… »

Lors de cette « Soirée d’Ouverture », le lauréat du Prix du Public européen du 3è « European Short Film Audience Award » (« ESFAA ») 2020-2021 nous sera révélé, ce Festival valorisant la création européenne dans sa diversité, ainsi que le regard porté par les citoyens sur lecourt-métrage. Créé en 2019, à l’initiative du « BSFF », ces Prix sont décernés en collaboration avec 9 des plus importants Festivals européens.

Retenus parmi 6.800 courts-métrages reçus, 98 films seront confrontés en Compétition internationale, nous venant de 37 pays : d’Argentine, d’Australie, du Canada, du Chili, de Colombie, de Corée du Sud, des Etats-Unis, d’Icelande, d’Inde, d’Iran, d’Israël, de Jordanie, de Macédoine, du Mexique, de Mongolie, du Monténégro, de  Palestine, de Suisse, de Turquie, d’Ukraine, ainsi que de 17 pays de l’ Union Européenne (Allemagne,  Autriche,  Bulgarie, Danemark, Espagne, France, Grêce, Irlande, Italie, Pays-Bas, Pologne, Portugal,  Roumanie,  Royaume-Uni, Slovénie, Suède et Belgique).

Le « Centre Cuturel Coréen » étant très actif à Bruxelles, notons que la Corée du Sud nous proposera :

*** « Hands and Wings » (Sungbin Bryun/Corée du Sud/fiction/2019/14′), le dimanche 29 août, à 21h, à « Flagey ».

*** « A Nipple » (Yong-Seung Kim/Corée du Sud/fiction/2019/20’54), le lundi 30 août, à 21h, à « Flagey ».

*** « Moths » (Junmo Kim/Corée du Sud/fiction/2020/29′), le samedi 04 septembre, à 19h, au « Ciné Galeries ».

Par ailleurs, à l’occasion du 120è anniversaire des relations diplomatiques entre la Corée du Sud et la  Belgique, le « BSFF » accueillera, en séances « OFF », section « Travelling », deux programmes de films coréensprimés lors des deux dernières éditions du « SESIFF » (« Seoul International Extreme-Short Image & Film Festival »).

Dans cette même section « Travelling », une carte blanche sera offerte au Portugal, à l’occasion de la récente présidence portugaise au Conseil de l’Union Européenne, avec deux programmes, l’un concocté par le « Festival Curtas Vila do Conde » et l’autre de films retenus par le « BSFF », ayant Lisbonne pour sujet.

« Latino made by Biaritz » – rappelant le jumelage politique, de 1959, entre cette ville française et Ixelles – sera, aussi, au programme de « Travelling », avec des films de l’Argentine, du Brésil, de Colombie et du Pérou, sélectionnés par le « Festival de Biarritz Amérique Latine », qui connaîtra, en 2021, sa 30è édition

Soulignons que, pour la 3è fois, le « BSFF » – avec 8 autres Festivals de Court-Métrages, à Alcalá de Henares  (Espagne), Berlin (Allemagne), Bristol (Royaume-Uni), Clermont-Ferrand (France), Poznań (Pologne), Tempere  (Finlande), Lviv (Ukraine) et Vila do Conde (Portugal) – participe à la sélection d’un film pour les « Oscars »®,  à Hollywood, les films lauréats des Grands-Prix des Compétitions nationale et internationale étant retenus en pré-sélection.

En compétition, 9 courts-métrages, ayant gagné les faveurs du public dans leur pays respectif, qui, au départ de Bruxelles (projetions les dimanche 29 et lundi 30 août), partiront en tournée, à la conquête des esprits et des coeurs de 511 millions d’européens.

Au « BSFF », nous aurons, également, une Compétition nationale, avec 34 films retenus, sur 400 reçus, de même qu’une « Next Generation Competition », avec 56 films retenus, sur un total de1.700 reçus, en 2020 et 2021.

Au sein des « OFF », nous trouvons, aussi, la section « Les Musts », avec une nouveauté, le « Short Comedy Club », nous présentant 6 courts, dont « La Foire agricole » (Bel.-Fra./2019/26’15), une animation de Stéphane Aubier et Vincent Patardeux de leurs films étant les lauréats de plusieurs « Magritte du Cinéma », et, en 2013, du « César du meilleur Film d’Animation », pour leur long-métrage « Ernest et Célestine » (Bel.-Fra.-Lux./2012/ 80′),  réalisé avec Benjamin Renner.

« Les Oscars » est une séance de cette même section, programmant 5 courts nommés pour l’édition hollywoodienne 2021des Etats-Unis et un de Palestine. Nous aurons, aussi, une séance réunissant plusieurs courts primés dans différents festivals européens, alors qu’au « Mont des Arts », nous aurons droit à des  projections gratuites.

Dans la section « Rock and Roll », avec les « Courts mais Trash » (films à l’humour corrosif et au ton survolté), les « Très Courts » (moins de 4 minutes) et, pour la 1ère fois, les « Short Rounds » (une découverte de la boxe en format court).

N’oublions pas la « Nuit du Court », présente depuis 2008, qui se déroulera en 4 temps, au « Vendôme » : « Best of made in BSFF »« Carte blanche au Festival Video Killed the Radio Star »« Comédies musicales » et  « Le Temps des très Courts ».

Pour la « Soirée de Clôture », le dimanche 05 septembre, à 19h, au « Ciné Galeries », le palmarès 2021 sera révélé par les différents jurys, une sélection des films primés étant, ensuite, projetée.

En 9 jours, nous aurons une programmation de 345 films, dont 200 participant aux différentes compétitions, les 145 autres courts étant présentés en « OFF », tous ces films étant répartis au sein de 58 programmes, 71 séances, d’environ 1h30, étant programmées, à Bruxelles, au « Ciné Galeries » et, en plein air, au « Mont des Arts », ainsi qu’à Ixelles, à « Flagey », au « Vendôme » et, une nouveauté, au « Kinograph », sis au N° 227 de l’avenue de la Couronne.

Le « BSFF » n’oublie pas les professionnels, qui se rencontreront au « Marché du Court-Métrage », à « Flagey », du samedi 28 août jusqu’au mercredi 1er septembre, de 10h à 18h,

Durant ce marché, en anglais, ils pourront participer, les mardi 31 août et mercredi 1er septembre, au« Brussels Short Film Co-production Forum », organisé pour la 3è année, afin de promouvoir les collaborations entre producteurs belges et européen.

Nous aurons, également, en collaboration avec la « Sabam for Culture », la 6è édition du« Musical Date », ayant pour but de favoriser la rencontre entre des musiciens professionnels et des réalisateurs de films.

Avec l’« ASA » (« Association des Scénaristes de l’Audiovisuel »), le « BSFF » organisera un « Concours de Scénario », les 7 scénaristes primés participant à l’« Atelier de Pitching », alors qu’une « Séance d’Information ‘Who is Who’ «  sera proposée, en français, aux futurs professionnels.

Pour les jeunes, nous aurons les ateliers « Critique de de Films » et « Doublages », alors qu’une séance familiale,  avec sous-titres bilingues, recommandée dès 7 ans, nous proposera 8 films captivants,  époustouflants,  touchants, nous venant d’Allemagne, d’Espagne, de France, des Pays-Bas, du Royaume-Uni et de Belgique, sans oublier une co-production de la Pologne, de la République tchèque et de la Slovaquie.

Sous deux chapiteaux successifs, après chaque séance, il sera possible de se retrouver, du samedi 28 août jusqu’au mercredi 1er septembre, sur la Place Sainte-Croix, à Ixelles, alors que dès le jeudi 2 septembre, nous pourrons rejoindre les festivaliers du « BRussels International Film Festival » (« BRIFF »), dans le Centre-Ville, sur la Place De Brouckère.

En avril 2015, nous lisions, dans « Le Soir » : « L’atout du Festival ? Etre un lieu de rencontre entre le public et les professionnels, avec en plus une vraie dimension festive. (…) Le ‘BSFF’ est également un lieu de découvertes. C’est notamment ici que Bouli Lanners a présenté son premier film et que Cécile de France a reçu son tout premier prix d’interprétation. Des faits qui rappellent la volonté du festival d’accompagner les réalisateurs et acteurs dans leurs premiers pas et qui lui ont permis de se construire une réputation à l’international. »

Dans « Cinevox », en mars 2017, nous lisions : « Créé il y a 20 ans, le ‘Brussels Short Film Festival’ est devenu un événement incontournable de la scène cinéma en Belgique, qui a également su acquérir une vraie dimension internationale dans le domaine du court-métrage. »

Notons, enfin, qu’en décembre 2021, le « BSFF » programmera, dans différentes villes, tant de la Flandre que de la Wallonie, des séances rassemblant quelques-uns des meilleurs courts-métrages de cette 24è édition.

Prix d’entrée par séance : 6€ (0€au « Mont des Arts »). Soirées d’Ouverture et de Clôture : 10€. Nuit du Court : 13€ (10€en prévente). Pass (avec un catalogue et un masque) : 33€ (incluant les Soirées d’Ouverture  et de Clôture, ainsi que la « Nuit du Court »). Obligations sanitaires : port d’un masque bucal et respect d’une distanciation physique entre les bulles sociales. Contacts : 02/248.08.72 et info@bsff.beSite web http://www.bsff.be.

Yves Calbert.

Portrait de YvesCalbert
YvesCalbert