VAMPYRIA, LIVRE 2 : LA COUR DES MIRACLES, par Victor DIXEN

écrit par VandenHende
le 23/07/2021

Le deuxième volet de la saga Vampyria de Victor Dixen.

Après nous avoir fait voyager dans l'espace avec la série Phobos, nous avoir exposé aux dangers de l'IA dans Cogito et confronté à l'urgence écologique dans Extincta, Victor Dixen revient avec une grande saga uchronique, horrifique et baroque : Vampyria. Les tomes 1 et 2 sont disponibles !

Bienvenue à la Cour des Ténèbres

La Cour des Ténèbres est le premier tome d’une grande saga, Vampyria, qui s’étendra sur plusieurs années et plusieurs continents. Mêlant horreur, aventure et réalité historique, Vampyria convoque l’une des périodes les plus riches de notre passé, dans l’ombre de laquelle nous vivons encore aujourd’hui : le Grand Siècle. Victor Dixen a convoqué le personnage autoritaire absolu, le Roy-Soleil et l’a rendu plus écrasant encore : immortel.

Nous vivons actuellement au sein d’une société tiraillée entre futur incertain et retour des peurs ancestrales. Epidémies, régression de la démocratie, creusement des inégalités… comment être jeune dans un monde menacé par le passé ? Comment se projeter dans l’avenir ? Le combat de Jeanne, l'héroïne du roman, contre le règne éternel des vampyres, c’est aussi le combat de la jeunesse pour exister.

Les vampyres reprennent le pouvoir

Dans une lettre adressée aux libraires, Victor Dixen explique sa fascination pour la figure du vampire :

"Le vampire, c’est la créature littéraire suprême, vraiment immortelle, car elle renaît toujours de ses cendres, de siècle en siècle, de livre en livre. Adolescent, je me suis immergé dans le Dracula de Bram Stoker, mais aussi le Carmilla de Sheridan Le Farnu et Les Chroniques des vampires d’Anne Rice. Aujourd’hui, je ressens le besoin d’une nouvelle incarnation du vampire - non pas contemporain et solaire, mais au contraire alchimique et ténébreux. Ancien. Très ancien. Antédiluvien même, englué dans le passé et dans toute l’épaisseur de l’histoire. Un 'vampyre' terrifiant et fascinant, qui questionne notre rapport au temps."

De Anne Rice à Quentin Tarantino, en passant par Alexandre Dumas

En écrivant La Cour des Ténèbres, Victor Dixen s’est placé sous la tutelle de trois géants qui ont nourri son imaginaire. Anne Rice tout d’abord, pour l’ambiance intoxicante et l’épaisseur psychologique des personnages. Puis Alexandre Dumas pour l’inspiration résolument française et le souffle d’aventure d'époque. Enfin, Quentin Tarantino, pour le rythme effréné et le scénario taillé au scalpel, de la première à la dernière page.

Plus qu’un livre, un objet de collection

Pour créer son univers immersif, inquiétant et fascinant, Victor Dixen s’est entouré des meilleurs artistes et cartographes baroques en France et en Europe. Résultat : une couverture au toucher mat avec de somptueux reliefs en trompe l’œil, gaufrés et vernis de brillant; des rabats de couverture ornés de superbes camées en médaillons sans oublier une carte et des illustrations intérieures baroques de toute beauté.

« À la Cour des Miracles, les rêves les plus merveilleux prennent vie… les cauchemars les plus effroyables aussi. »

Aux yeux de Versailles, Diane de Gastefriche a la faveur de Louis XIV l’Immuable, le vampyre suprême qui depuis trois cents ans impose son joug sanglant à la France et à l’Europe. En réalité, elle se nomme Jeanne Froidelac : elle appartient à la Fronde, organisation secrète œuvrant au démantèlement de l’empire du Roy des Ténèbres.

Dans le ventre de Paris apparaît une mystérieuse vampyre renégate, régnant sur une cour souterraine peuplée de goules et d’abominations. Louis charge ses meilleures lames de capturer cette rivale insaisissable et de s’approprier son armée : celle-ci le rendrait plus puissant que jamais. Jeanne parviendra-t-elle à éliminer la Dame des Miracles avant que le Roy des Ténèbres la capture ?

À travers ce nouveau tome de la saga Vampyria, Victor Dixen s’empare de la figure du vampire et entraîne les lecteurs dans une aventure fantastique et frissonnante, menée tambour battant. Une plongée palpitante dans les ombres d’un Grand Siècle éternel. Une épopée de fantasy baroque aux confins du temps.

L’auteur

Victor Dixen, double lauréat du Grand Prix de l’Imaginaire, est l’une des figures de proue de la littérature française de l’imaginaire (Animale, Cogito, Extincta, ainsi que les sagas Phobos et Vampyria). Écrivain nomade, il a vécu à Paris, à Dublin, à Singapour et à New York, puisant son inspiration aussi bien dans les promesses du futur que dans les fantômes du passé.

Editions Robert Laffont

EAN : 9782221250686

Façonnage normé : BROCHE

Nombre de pages : 528

Format : 135 x 215 mm

Prix : 17€

 

8 lectures
Portrait de VandenHende
Van den Hende"