LES INSOLENTS, nouveau roman d’Ann Scott

écrit par VandenHende
le 03/09/2023

"À la sortie de la petite gare, en sentant la moiteur dans l’air et en voyant les palmiers sur le parking, elle a eu l’impression de débarquer dans un autre coin que le Finistère, quelque chose d’étrangement chaud, humide, enveloppant, et elle a su qu’elle allait être bien ici."

Alex, Margot et Jacques sont inséparables. Pourtant, Alex, compositrice de  musique de films, a décidé de quitter Paris. À quarante-cinq ans, installée au milieu de nulle part, elle va devoir se réinventer. Qu’importe, elle réalise enfin son rêve de vivre ailleurs et seule.

Après La Grâce et les Ténèbres, Ann Scott livre un roman très intime. Son écriture précise et ses personnages d’une étonnante acuité nous entraînent dans une  subtile réflexion sur nos rêves déçus, la solitude et l’absurdité de notre société contemporaine.

L’auteur

Née en 1965 d'une mère russe photographe et d'un père français homme d'affaires et collectionneur d'art contemporain, Ann Scott a grandi à Paris.

A l'âge de seize ans, elle part s'installer à Londres. Elle y est d'abord musicienne (batteuse dans des groupes punk), avant de devenir mannequin : défilés pour Vivienne Westwood, John Galliano, Yohji Yamamoto, Comme des Garçons, Jean-Paul Gaultier, campagnes de publicité pour L'Oréal ou encore le coiffeur anglais Vidal Sassoon, couvertures et rédactionnels pour divers magazines anglais, italiens et français.

Ann Scott restera mannequin seulement trois ans mais travaillera avec les plus grands photographes, de Nick Knight à Ellen von Unwerth et Paolo Roversi. Elle a la particularité d'avoir été une des premières dans les années 1980 à devenir mannequin alors qu'elle avait plusieurs tatouages.

À vingt ans elle découvre la littérature à travers des auteurs américains tels que William S. Burroughs, Hubert Selby Jr., John Fante, Jack Kerouac et Truman Capote, puis une rencontre avec l'éditeur et écrivain Michel Luneau la convainc de se lancer dans l'écriture. Elle publie alors quelques nouvelles dans des revues mais ses deux premiers romans ne voient pas encore le jour.

En 1996, une rencontre avec Florent Massot, alors éditeur du Baise-moi de Virginie Despentes, permet à "Asphyxie", son troisième roman, d'être publié. Une autre rencontre, trois ans plus tard, avec Raphael Sorin, ancien disciple de Françoise Verny et éditeur du "Journal d'un jeune homme chic" d'Alain Pacadis ou encore de "L'Aventure punk" de Patrick Eudeline, lui fait quitter les éditions Florent-Massot pour aller publier son second roman "Superstars" (2000) chez Flammarion.

Durant sa période londonienne, elle a été la compagne de plusieurs musiciens anglais. On lui connaît également des liaisons avec des actrices et des mannequins, et entre autres la deejay française Sextoy, pour laquelle "Superstars" a été écrit et à laquelle est aussi consacré un portrait dans "Poussières d'anges" (2002).

"Cortex" (2017) est son septième roman.

Elle a cohabité pendant un temps avec l'écrivain Virginie Despentes. Elle était proche du peintre Keith Haring et a rencontré Andy Warhol. Son amie la plus proche est l'écrivain Simonetta Greggio.

site officiel : http://annscott.fr/

Twitter : https://twitter.com/scott_ann

Editions Calmann-Lévy Littérature, Romans francophones

Nombre de pages : 280

EAN : 9782702180761

Prix du format papier : 18,00 €

Format : 215mm x 135mm

82 lectures
Portrait de VandenHende
Van den Hende"