L'Encyclopédie du tennis

écrit par VandenHende
le 13/07/2023

Tout ce qu'il faut savoir pour devenir un champion

Panaccione, auteur d’Un océan d’amour, Chronosquad et Quelqu’un à qui parler, signe son premier album chez Fluide Glacial sur un thème cher à son cœur : le sport à la petite balle jaune…

« Choisis toujours les meilleures balles, Marcel. Les plus neuves. » O Sensei, 1983.

Marcel Costé est le plus grand joueur de tennis de tous les temps. Dans son sillage, les regards envieux se retournent, les cris fusent et les fans s’évanouissent…

Poc ! Et c’est Costé qui ouvre le tournoi avec un service digne d’Ivanisevic.

Hmppfff… Son adversaire tente de se maintenir à la hauteur avec un modeste coup droit. La balle passe. Le public retient son souffle.

Wooooh ! Costé prend le point ! La Jeep Renegade entre sur le terrain.

Let. Il tapote vigoureusement ses tennis et monte à bord de son Boeing 747.

Avantage ! Son chien entre sur le terrain.

Tie break… Il se descend une bouteille de rouge.

Out !

L’auteur, dessinateur : Grégory PANACCIONE

A 14 ans, Grégory Panaccione entre à l’école Estienne de Paris, où il apprend les bases du dessin, du graphisme et de la gravure sur cuivre classique. Il poursuit ensuite ses études artistiques aux Beaux-arts de Paris où il expérimente le dessin de nus et l’étude de morphologie. Après une expérience frustrante dans le monde de la publicité, il décide de se lancer dans la bande dessinée. Il rencontre Guy Delcourt au festival d’Angoulême qui lui présente Bernard Deyriès et Christian Choquet à la recherche d’un dessinateur de personnages pour la série TV Les Malheurs de Sophie. Grégory se retrouve donc dans le milieu du dessin animé où il apprend à faire du storyboard pour différentes productions. Miyazaki est l’une de ses principales sources d’inspiration.

Aujourd’hui il vit à Milan depuis 14 ans et continue d’expérimenter différentes techniques de dessins animés en changeant souvent de rôle (designer de personnages, designer de décors, lay-out et aussi un peu d’animation, pour finir comme réalisateur pour plusieurs séries TV). Son premier album, un récit muet, Toby mon ami (Delcourt, 2012), est suivi d’Âme perdue (Delcourt, 2013), de Match (Delcourt, 2014), d’Un océan d’amour avec Wilfrid Lupano (Delcourt, 2014), récompensé du prix BD de la FNAC en 2015, puis de Qui ne dit mot avec Stéphane de Groodt au scénario (Delcourt, 2015).

En 2019 parait Un été sans maman (Delcourt) où Grégory met en scène les langueurs de l’été mêlée au tumulte des aventures de l’enfance…

Editions Fluide glacial

Nombre de pages : 56 pages

Dimensions : 225 x 293 mm

 ISBN : 979 1 0382 0621 2

Prix : 13,90 e

12 lectures
Portrait de VandenHende
Van den Hende"