Le cinéma de Saül Birnbaum . Un roman de Henri Roanne-Rosenblatt

écrit par VandenHende
le 11/04/2022

À l’occasion de la sortie du film Le chemin du bonheur du réalisateur Nicolas Steil les éditions M.E.O. sont heureuses de présenter la réédition du roman de Henri Roanne-Rosenblatt Le cinéma de Saül Birnbaum,qui a inspiré le film,(Henri Roanne-Rosenblatt en étant d’ailleurs coscénariste)

Après avoir été projeté en sélection officielle aux festivals internationaux du film d’Angoulême, de Luxembourg et de Mons, avant de l’être au Festival du film de Cabourg, au Festival international du film de Boston et au Festival des Cultures juives (Paris), «  Le Chemin du Bonheur » est sorti le 23 mars dans les salles du Luxembourg. Il sortira le 22 juin dans les salles de France et de Belgique.

Avec Simon Abkarian, Pascale Arbillot, Django Schrevens, André Jung, Michel Vuillermoz, Eric Caravaca, Hélène Noguerra, Roxane Duran, Tania Gabarski, Nathalie Laroche, Mathilda May, Brigitte Fossey.

L’auteur

Né à Vienne en 1932, réfugié en Belgique après l’Anschluss, enfant caché pendant la guerre, Henri Roanne-Rosenblatt fut critique de cinéma à la Radio-Télévision Belge.

Il est le réalisateur – avec Gérard Valet – de deux longs métrages documentaires, Chine (prix du documentaire, Viennale 1972) et Moi, Tintin (Sélection officielle Cannes 1977).

Extrait

Le petit Saül ne comprenait pas pourquoi sa maman lui interdisait de participer dans les rues de Braunau-sur-Inn à la grande fête du 12 mars 1938, pourquoi elle lui défendait de crier Heil Hitler à l’unisson de Lotte, Heinz et Klaus, ses amis du Kindergarten, des voisins, les Hurburger, les Posch, les Lindner, et de tous les habitants de la ville. Il acceptait d’autant plus mal d’être exclu des festivités qu’en clamant Heil Hitler, il entendait manifester son amour à sa camarade de classe, Hilde Hitler, nièce du nouveau maître du pays. Entre Hilde et lui, une idylle s’était nouée dès leur première rencontre dans le bucolique jardin d’enfants de la Zeughausplatz, à la périphérie de la petite agglomération. Il avait cinq ans, elle trois. Le coup de foudre ! Elle – comme lui – avait été instantanément submergée par un amour irrésistible, irrémédiable. Une de ces passions enfantines auxquelles l’écoulement du temps confère la saveur douce-amère d’un fruit autrefois goûté dans un paradis à jamais perdu.

Ce jour-là, les quelque cinq mille habitants du bourg natal de Saül furent saisis d’une joie furieuse. Ils exprimaient, en chantant Deutschland über alles, en clamant Ein Volk, ein Reich, ein Führer, la fierté qu’ils ressentaient devant le triomphe de leur concitoyen, devenu Chancelier de la Grande Allemagne grâce à un Anschluss rapidement ratifié par une immense majorité.

Editions M.E.O. à Bruxelles

176 pages

18,00 EUR (livre imprimé)

11,99 EUR (livres numériques)

ISBN : 978-2-8070-0335-4 (livre imprimé)

22 lectures
Portrait de VandenHende
Van den Hende"