Championnats d'Europe de Cyclo-Cross, sur le Circuit de la Citadelle de Namur, du 04 au 06 Novembre

écrit par YvesCalbert
le 02/11/2022

« Pour cette année 2022, avec l’organisation des ‘Championnats d’Europe de Cyclo-Cross’ à la place de l’habituelle manche de la ‘Coupe du Monde’, nous espérons plus de 10.000 personnes, le dimanche 06 novembre, entre 15.000 et 20.000 spectateurs sur les trois jours, dès le vendredi 04 novembre », déclarait Christophe Impens, de la société « Golazo », organisatrice de l’événement, avec l’ « UEC » (« Union Européenne de Cyclisme »).

C’est au spécialiste du cyclisme de la « RTBF », Rodrigo Beenkens, que revint la tâche, le mardi 18 octobre, de  présenter à la presse, avec son habituelle fougue, cet important événement sportif, le bourgmestre de Namur,  Maxime Prévot, tout en s’excusant de ne pas être un passionné du cyclisme, se réjouissait de l’impact économique que ce cyclo cross offrira à la Capitale wallonne.

« Namur était réputé, en Flandres et en Europe, pour son moto-cross, jusqu’à sa dernière édition en 2007. Ce dernier n’étant plus organisé, nous avons alors pensé au cyclo-cross, afin que la Citadelle conserve un événement sportif de premier plan, ce qui se concrétisa avec cette manche de la Coupe du Monde, remplacée, cette année, par les Championnats d’Europe, programmés sur trois jours. Et si le cyclo-cross n’était pas développé en Wallonie, avec ce circuit de la Citadelle, la ‘mayonnaise a pris’ (sic), Jean-Luc Crucke (ministre régional des Finances et des Infrastructures sportives/ndlr), ayant marqué tout son intérêt quant à l’organisation d’un tel événement pour la promotion de notre région. Avec cette organisation, nous nous plaçons sur la carte de l’Europe, Namur  devenant  ‘the place to be’, le circuit de la Citadelle étant le ‘Francorchamps’ des coureuses et coureurs cyclistes, cette notoriété constituant une invitation à revenir », déclara-t-il.

Quant à l’échevine des sports, Charlotte Bazelaire, se disant davantage intéressée par les sports des balles, elle tint à insister sur le fait que toutes les épreuves programmées, à Namur, pour les cyclistes masculins possédaient leurs versions féminines, le cyclisme féminin continuant son expansion, notamment avec un Tour de France femmes , organisé pour la première fois, en 2022, comme pour les hommes, par « A.S.O. » (« Amaury Sport  Organisation »), également organisatrice, chez nous, tant pour les femmes que pour les hommes, des classiques  Liège-Bastogne-Liège et Flèche wallonne.

Au programme :

** Vendredi 04 novembre :

10:00 – 10:30 Masters hommes 75+ / 70-74 / 65-69

Masters femmes 70+/ 65-69 / 60-64 / 55-59 / 50-54

11:00 – 11:40 Masters hommes 55-59/ 60-64

Masters femmes 35-39 / 40-44 / 45-49

12:00 – 13:00 Cérémonies officielles

13:30 – 14:10 Masters hommes 45-49 / 50-54

15:00 – 15:50 Masters hommes 35-39 / 40-44

16:00 – 16:50 Cérémonies officielles

(entrée gratuite)

** Samedi 05 novembre :

11:00 – 11:40 Juniores femmes

11:50 – 12:00 Cérémonie Juniores femmes

12:00 – 12:30 Démonstration de BMX, par Barre Neirynck

13:15 – 14:05 U23 hommes (moins de 23 ans)

14:15 – 14:25 Cérémonie officielle U23 hommes

14:25 – 14:50 Démonstration de BMX, par Barre Neirynck

15:00 – 15:50 Elite femmes

16:00 – 16:10 Cérémonie officielle Elites femmes

(prix d’entrée : 15€ / prix combiné samedi et dimanche : 30€)

** Dimanche 06 novembre :

10:00 – 10:45 Entraînements pour les différentes catégories

11:00 – 11:45 Juniors hommes

11:55 – 12:05 Cérémonie officielle Juniors hommme

12:10 – 13:00 Spectacle “Pedal to the Medal”, avec Kenny Belaey, 9 x Ch. du Monde, en VTT Trial

13:15 – 14:00 U23 femmes (moins de 23 ans)

14:10 – 14:20 Cérémonie officielle Espoirs femmes

14:20 – 15:00 Spectacle “Pedal to the Medal”, avec Kenny Belaey, 9 x Ch. du Monde, en VTT Trial

15:00 – 16:00 Elites hommes

16:10 – 16:20 Cérémonie Elites hommes

16:20 – 17:00Spectacle “Pedal to the Medal”, avec Kenny Belaey, 9 x Ch. du Monde, en VTT Trial

(prix d’entrée : 20€)

Sélections belges des Elites :

Femmes : Sanne Cant, Alicia Franckx, Marion Norbert-Riberolle & Laura Verdonschot.

Hommes : Jens Adams, Quinten Hermans, Eli Iserbyt, Daan Soete, Laurens Sweeck, Toon Vandebosch, Niels Vandeputte & Michael Vanthourenhout.

Palmarès Elites femmes, à Namur : Pays-Bas : 7 ; UK & USA : 2 ; République tchèque : 2 :

2009 : Daphny van den Brand (P.B.) ; 2010 : Sanne van Paassen (P.B.) ; 2011 : Marianne Vos (P.B.) ; 2012 & 2013 : Katherine Compton (USA) ; 2014 & 2016 : Kateřina Nash (Rép. tch.) ; 2015 : Nikki Harris (UK) ; 2017 : Evie Richards (UK) ; 2018 à 2021 : Lucinda Brand (P.B.).

Palmarès Elites hommes, à Namur : Pays-Bas : 6 ; Bel. : 5, France & République tchèque : 1 :

2009 : Niels Albert (Bel.) ; 2010 : Zdeněk Štybar (Rép. tch.) ; 2011 : Sven Nys (Bel.) ; 2012 & 2014 : Kevin Pauwels  (Bel.) ; 2013 : Francis Mourey (Fra.) ; 2015, 2016 & 2018 à 2020 : Mathieu van der Poel (P.B.), 2017 : Wout van Aert (Bel.) & 2021 : Lars van der Haar (P.B.).

A noter qu’en 2009 & 2010, le Cyclo-Cross de Namur, constituait l’une des manches du « Trophée Gazet van Antwerpen », avant d’être intégré à la « Coupe du Monde », depuis 2011.

Si le détenteur du maillot vert et coureur le plus combatif du dernier Tour de France, trois fois champion du monde Elites de cyclo-cross (2016, 2017 & 2018), Wout Van Aert, brillera par son absence, la Belgique pourra compter sur  Eli Iserbyt (°Kortrijk/1997), le plus jeune champion du monde Espoirs (moins de 23 ans), en 2016, à Heusden-Zolder, actuel leader du classement de la Coupe du Monde Elites & champion d’Europe Elites, en 2020, à Bois-le-Duc, aux Pays-Bas, son successeur, en 2021, étant le coureur néerlandais Lars van der Haar, le titre européen  Elites Femmes étant revenu à la coureuse néerlandaise Lucinda Brand, championne du monde et  d’Europe Elites, en 2021, 4 fois première à Namur, lauréate du Tour de Suisse sur route, en 2022.

Chez les Elites femmes, nous pourrons compter sur Sanne Cant,(°Ekeren/1990), triple Championne du Monde Elites (2017, 2018 & 2019) et Championne d’Europe Elites (2014, 2015 & 2017), ainsi que neuf fois Championne de Belgique Elites (de 2010 à 2022).

Pays représentés en Elites, à Namur, le dimanche 06 novembre :

Femmes : Allemagne, France, Espagne, Hongrie, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni &  Belgique.

Hommes : Allemagne, Autriche, France, Espagne, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, République tchèque,  Royaume-Uni, Suède, Suisse & Belgique.

A noter qu’en Elites hommes, outre l’absence de notre compatriote Wout Van Aert, nous notons celle du neveu  de  Raymond Poulidor (1936-2019), le coureur néerlandais Mathieu van der Poel, récent lauréat, sur la route, au  sommet  de la Citadelle de Namur, du Grand-Prix de Wallonie, son palmarès en cyclo-cross étant impressionant : deux fois champion d’Europe et du monde Juniors (2011 & 2012), quatre fois champion du monde Elites (2015 & 2019 à 2021) & trois fois champion d’Europe Elites (2017 à 2019).

De même, sur la route, chez les juniors, en 2017, champion du monde du conte-la-montre & vainqueur de Paris-Roubaix, ainsi que du Tour d’Italies Espoirs, en 2020, le coureur britannique Tom Pidcock – champion du monde Elites de cyclo-cross, en 2022, à Fayetteville, aux Etats-Unis – ne viendra pas à Namur, ces trois coureurs préparant leur saison sur la route, ce qui souligne à que le cyclo-cross constitue une excellente école en vue de réaliser une brillante carrière sur la route, comme le fit, naguère, Roger de Vlaeminck, recordman de victoires de  Paris-Roubaix (1972, 1974, 1975 & 1977), ayant été champion de Belgique à l’américaine, sur piste (1975, avec  Patrick Sercu {1944-2019}) et champion du monde professionnel de cyclo-cross (1975), son frère Eric (1945-2015) ayant remporté sept titres de champion du monde professionnel de cyclo-cross (1966 & de 1968 à 1973), ainsi que,  sur la route, le Tour de Belgique (1969) et Paris-Luxembourg (1970).

Roger De Vlaeminck, champion du monde professionnel (1975)

Nous révélant qu’habitant alors dans le quartier de La Plante, il avait étudié aux « Facultés Notre-Dame »,  devenues l’ « UNamur », Rodrigo Beenkens souligna l’importance pour la Wallonie de retrouver un événement de cette taille, dans le domaine du cyclisme, le premier depuis l’organisation, par l’ « UCI » (« Union Cycliste Internationale »), des Championnats du Monde sur route, à Yvoir, en 1975, il y a … 47 ans.

Par ailleurs, il souligna qu’il faut remonter à il y a 100 ans et 101 ans, pour retrouver les deux seuls coureurs cyclistes wallons, vainqueurs du Tour de France, Firmin Lambot (1886-1964), en 1922, et Léon Scieur (1988-1969), en 1921, tous deux natifs de Florennes.

Quant à l’avenir, en présence de Tom Van Damme, président de la « LVB » (« Ligue Vélocipède Belge »),de Thierry Maréchal, président, depuis sa création, de la « FCWB » (« Fédération cycliste Wallonie-Bruxelles »), de Baudouin Sohier, ancien échevin des sports et d’Erwin Vervecken, triple Champion du Monde de Cyclo-Cross (2001, 2006 et 2007), il questionna le président italien de l’ « UEC »,Enrico Della Casa quant à la possible future insertion du Cyclo  -Cross dans le programme des Jeux Olympiques. La réponse étant inconnue, réjouissons-nous, pour le présent,  d’accueillir en Wallonie, sur le splendide et sélectif Circuit de la Citadelle de Namur – dont le parcours a été quelque peu modifié -, les Championnats d’Europe de Cyclo-Cross.

Yves Calbert.

15 lectures
Portrait de YvesCalbert
Yves Calbert