26è "Namur en Mai - Festival des Arts forains", du 26 au 28 Mai

écrit par YvesCalbert
le 26/05/2022

« C’est avec une émotion singulière et des bonheurs pluriels que ‘Namur en Mai’ retrouve son public cette année. 2022 restera une année unique où la culture doit se réinventer. Et les arts forains ont toujours eu cette capacité de casser les codes, de briser des chaînes et de métamorphoser le singulier en extraordinaire », écrit Samuel  Chappel, le directeur de « Namur en Mai – Festival des Arts forains », un événement créé en 1996, par Jean-Félix et  Nathalie Tirtiaux.

Samuel Chappel poursuit : « Il est temps de refaire le plein d’émotions, de nourrir à nouveau votre âme d’enfant. Merci d’être avec nous dans cette fête multiple de sens, de disciplines, de rencontres, tendue sur le fil de nos émotions… entre singuliers et pluriels. Entre un événement unique et une programmation plurielle, une
expérience personnelle et une belle aventure collective, une sublime ville comme terrain de jeu et une sélection
de spectacles qui la font vibrer de mille couleurs. »

« Les artistes, dans toutes leurs singularités, vous invitent à nouveau pour des multiples moments de frissons
éphémères. Ils n’attendent que vous pour se jeter dans le vide, sans filet, avec pour seule certitude votre présence devant eux. Les arts forains ont cette capacité de casser les codes, de briser des chaînes et de métamorphoser le singulier en extraordinaire. ‘Namur en Mai’ l’a bien compris. C’est avec tout notre cœur que nous vous offrons enfin cette édition, qui en vaudra trois. »

« Il flotte enfin dans l’air namurois cette ambiance atypique et joyeuse qui nous avait tant manquée. Regardez autour de vous… dans le sourire de votre voisin, dans les yeux d’un artiste, dans le visible et dans l’invisible, il est là. Ce sentiment inexplicable et puissant d’un ‘Namur en Mai’ qui s’offre à vous, à même la rue, auprès du cœur, un peu partout. Soyez curieux, laissez-vous surprendre… et faites de Namur un rêve éveillé. »

Ainsi donc, après l’annulation pure et simple de l’édition 2020 et une 25è édition, en 2021, organisée en format réduit, avec des jauges limitées, la fête des « Arts forains » sera, à nouveau, totale, à Namur, du jeudi 26 jusqu’au samedi 28 mai, avec de nouveaux lieux pour accueillir de nombreux spectacles :

** au « Delta » : dans la grande salle (spectacle circacien), ainsi que sur les quais de la Sambre, lieu intitulé « Delta Eau », & la terrasse panoramique, espace nommé « Delta Air » (5 compagnies se relayant en ses deux derniers sites).

** à la « Confluence » : outre deux scènes offertes aux compagnies, nous bénéficierons de la présence de fanfares et de manèges, diverses animations étant prévues, dont les prestations d’un DJ, les trois nuits, jusqu’à 1h du matin.

A la « Galerie du Beffroi » (entrée libre, de 11h à 18h), nous sommes invités à découvrir une exposition découlant du projet “Percer les Murs”, une réalisation des étudiants de l’ « IHECS » (« Institut des Hautes Études des Communications Sociales »), qui travaillèrent, pendant plusieurs semaines, avec les publics du « Centre d’accueil de demandeurs d’asile », à Belgrade-Namur (enfants et adultes) et du « Foyer Sainte-Anne » (seniors), à Namur.

Sur la Place Saint-Aubain, nous pourrons applaudir six à huit perfomances artistiques par spectacle, dans l’ambiance d’un cabaret parisien des années 1920, trois programmes nous étant proposés, chaque jour : le « Petit Cabaret » (13h45, à partir de 4 ans), le « Cabaret singulier » (15h30) et, présenté par la Namuroise Lolly Wishmaîtresse de cérémonie du « Crazy Horse » parisien, le burlesque « Cabaret coquin » (20h30).

Après 01h30 de « Cabaret coquin », sur la Place Saint-Aubain, rendez-vous à l’ « Ecole Notre-Dame », derrière le « Théâtre Royal », chaque jour, à 22h30, pour un spectacle de feu qui s’impose : « Le Songe de Prométhée », par « La Salamandre » qui nous annnonce : « Un va-et-vient entre l’histoire du mythe et sa symbolique, une lutte du progrès et de la liberté contre le pouvoir, la méfiance des règles établies, le savoir dilué par les contraintes de l’idéologie. L’élément feu évoque ici la passion, l’amour, le risque. Entité vivante, sacrée et universelle, il est vecteur de la fête dans les traditions culturelles et les rites de la planète tout entière. »

Sous le chapiteau de la Place Saint-Aubain, un seul en scène à ne pas manquer, ce jeudi, à 18h : « Un Pagé dans la Marre », donné par le bien connu facteur-acteur namurois Vincent Pagé, qui nous propose sa « plongée dans un quotidien déraillant, via une dizaine de tableaux, où l’homme ordinaire et de bonne foi se heurte aux aléas du quotidien, lorsqu’il déraille. Avec drôlerie, voire absurdité, nous assistons aux cauchemars récurrents tels que le contrôle technique, la file dans les boulangeries du dimanche matin, la maladie du jogging, les SDF, les pensionnés déprimés, les pompiers désargetés, … »

Dans la « Cour des Bateliers », la « Cie Compost » nous propose « Big Bang », le jeudi, à 11h30 ; le vendredi, à 17h ; et le samedi, à 18h15. Synopsis : « Du voyage intérieur au don de soi en passant par l’ultime catharsis… Vous serez accueillis en lieu d’aisance pour honorer ce précieux rituel qui chaque jour nous ramène aux besoins essentiels. A travers leur exposé libérateur, Kim et Karel vous invitent à revisiter un sujet trop souvent tabou et pourtant ‘excrément’ passionnant ! »

« Le tout petit Monsieur » nous est présenté par le « Théâtre des Zygomars », dans la « Cour de l’Athénée »,  ce jeudi, à 14h & 17h, ce vendredi, à 18h & 19h30, et ce samedi, à 13h et 15h. Synopsis : « Une fable racontée en théâtre d’images, qui nous fait réfléchir sur la notion de confinement, tot en humour et musique. »

A l’ « Ecole Notre-Dame », ce jeudi et ce samedi, à 16h ; ce vendredi, à 21h : « A 2 Mètres », par « ADM ».  Synopsis : « Imaginé sur un lit d’hôpital, ce spectacle de cirque, autour d’un mât chinois, raconte la détermination de deux acrobates à se propulser au-delà de la fatalité. » Atteint par la mucovisidose, l’un des deux acteurs, Jesse Huygh, nous a confié, lors de la conférence de presse du mercredi 25 mai : « Deux mètres, c’est la longueur du câble d’oxygène qui me sépare du convertisseur. C’est donc à la fois une protection et une limite. » Avec Rocio Garrote, venue d’Argentine, qui a, comme lui, étudié le mât chinois à l’ « ESAC » (« École supérieure des Arts du Cirque »), à Anderlecht, ils ont créé ce duo libérateur. A souliner que ce spectacle porteur d’espoir est, également, joué sur le toit d’un camion s’arrêtant devant les fenêtres des hôpitaux et maisons de retraite. A voir, assurément !

Parmi les nombreux spectacles gratuits, notons :

** « Anatole, Réparateur de Coeur », un sans paroles original du « Théâtre des Babioles », sur la Place d’Armes.

** « V.O.G.O.T. », une prestation circacienne italienne, par le « Duo Masawa », dans le jardin du « TreM.a » (« Musée provincial des Arts anciens du Namurois »), un spectacle qui, en 2018, remporta le « Prix Off » du « Festival des Affranchis », à La Flêche, dans la Sarthe.

Différents spectacles déambulatoires circuleront dans les rues du Centre-Ville :

** « Boniment », les 3 jours, en continu, par la « Cie des Bonimenteurs », présente à « Namur en Mai » depuis sa première édition.

Programme complet en format PDF :  https://drive.google.com/file/d/14mqsM5HQQ_B2Cp2wcfyeSACF9EkuPFzM/view.

Ouverture : le jeudi 26 & le samedi 28 : de 10h15 à 23h15, le vendredi 27 : de 11h à 23h15. Prix par spectacle : de 2 à 5 « nems » (de 1 à 3 « nems », de 3 à 12 ans / 0 « nem », pour les moins de 3 ans). Valeur d’1 « nem » : 2€. Achat des « nems » : aux « accueils » des Places d’Armes et Saint-Aubain. Prix d’un « Pass 3 jours » (accès à tous les spectacles dans la limite des places disponibles, sauf entresorts et cabaret) : 44€ (22€, de 3 à 12 ans enfants / 0€, pour les moins de 3 ans). Prix d’un « Pass 1 jour » (idem) : 29€ (14€50, de 3 à 12 ans / 0€, pour les moins de 3 ans). Prix d’un « Pass Prior 3 jours » (file prioritaire, accès à tous les spectacles) : 75€ (37€50, de 3 à 12 ans / 0€, pour les moins de 3 ans) ). Livrets-programmes et nombreux spectacles gratuits. DJ, à la « Confluence », bars et « foodtrucks » : les trois nuits, femeture à 01h du matin. Site web : https://namurenmai.org/.

Yves Calbert.

17 lectures
Portrait de YvesCalbert
Yves Calbert