« Une vie de château… »

écrit par JoseBurgeon
le 21/03/2010
Chateau d'Artigny

« Une vie de château… »

En route pour le « Val de Loire ».
Par la douceur de son climat et la richesse de ses forêts, la vallée de la Loire a de tout temps attiré les rois et nobles qui y firent construire des châteaux sublimes. C’est à la Renaissance que les plus belles merveilles sortirent de terre, mais toutes les époques de l’art et de l’architecture ont laissé des traces dans les différents lieux à visiter.

‘Châteaux sublimes’ ! Oui mais on ne peut y passer une nuitée ou y déguster un repas gastronomique.
Alors, nous nous sommes tournés vers les ‘Grandes Etapes Françaises’ (www.grandesetapes.fr) avec ses 10 établissements dont 9 demeures anciennes et châteaux tous aménagés en hôtels 4* de prestige. Le groupe adhère également au Small Luxury Hotels. A peu de distance l’un de l’autre vous en trouverez 4 dans le Val de Loire et ses environs.

‘Le Prieuré’ à l'Ouest de Saumur. On boit un verre sur la terrasse, on dîne dans la grande salle vitrée ajoutée au pied du prieuré bénédictin. Chacun de ces espaces contemple l’ample cours de la Loire. A ceux qui souhaitent en profiter d’avantage, des chambres luxueusement meublées, offrent tous les charmes de la vie de château. Laurent Klisz est le chef de cuisine depuis 2006. Sa cuisine met à l’honneur les produits du terroir avec des accents méditerranéens ou encore orientaux.

‘Le Château d’Artigny’ au Sud de Tours. Un pavillon central de style Régence, à deux niveaux de colonnades, qu’encadrent une paire d’ailes majestueuses et une chapelle qui se veut la réplique de celle de Versailles. Cette folie néo XVIIè au luxe ostentatoire est le caprice du parfumeur François Coty. Aujourd’hui, cette merveille est un restaurant gastronomique où l’on se restaure fameusement, divinement installé en terrasse, face au jardin. Un parc de 35 ha et une cave de 20 000 bouteilles vous attendent. La carte de Francis Maignaut, en place depuis 25 ans, colle à merveille à l’idée qu’on se fait d’un repas dans une telle maison, une exécution classique mais sans faille et surtout du plaisir. La cave rassemble quelques bouteilles mythiques à prix ‘fou’ mais aussi les productions de quelques jeunes vignerons à l’approche pécuniaire plus aisée. Des stages de cuisine sont également possibles.

‘Le Domaine de Beauvois’ à l’Ouest de Tours. Il date du XVè Une chambre du XVIIè possède une cheminée surmontée des armes des Comtes de la Béraudière. Outre le parc de 140 ha, deux petites salles à manger Louis XIII et XV et très belle cave creusée dans la pierre où vous attend le sommelier. Régis Guilpain y est le maître d’œuvre depuis 2001. Il revendique la qualité du produit, la maîtrise de la cuisson, la présentation et surtout éviter la routine.

‘Le Choiseul’, au pied du château d’Amboise. De maison privée en hôtellerie, l’ensemble a traversé les années sans souffrir. Petit à petit la propriété s’agrandit de deux autres demeures et l’harmonie se crée. Dans le parc de Choiseul, Les greniers de César font partie des curiosités historiques et se présentent sous un ensemble troglodytique. Guillaume Dallay est le maître du piano depuis 2006. Il aime le goût franc de l’aliment, la simplicité et la qualité du produit. La cave se montre aussi originale que la cuisine, avec tous les meilleurs vignerons de la région et le service y est impeccable.

En résumé : ‘Grandes Etapes Françaises’ tient à la célébration et à la créativité du patrimoine culinaire des régions. Déguster une cuisine du terroir de qualité dans des lieux de belle noblesse quelle belle idée…

Un grand vignoble (www.vinsdeloire.fr). Le Val de Loire possède deux richesses inestimables : son précieux patrimoine historique et une palette de vins unique en son genre. La Loire, avec ses nombreux affluents, joue un rôle modérateur en favorisant l’existence d’une multitude de microclimats propices à la culture de la vigne. L’autre originalité des vins de Loire provient du fait qu’ils sont pour la plupart issus d’un cépage unique : Melon de Bourgogne, Chenin, Cabernet, Gamay, Sauvignon et Pinot Noir. Ils se déclinent tant en fines bulles qu’en vins tranquilles blancs, rouges ou rosés. Quatre lieux de dégustation où accueil et sympathiques conseils vous attendent: www.cavedevouvray.com, www.producteurs-de-saumur-champigny.frwww.petit-saint-vincent,com et www.domaine-de-la-noiraie.com.

Tours (www.ligeris.com). Souvent appelée « jardin de la France » ou « ville aux 30 marchés », Tours, important carrefour du centre de la France, occupe une place prépondérante dans le Val de Loire, grâce à son patrimoine historique riche, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, et grâce à sa diversité naturelle, culturelle et sportive. La Loire, qui traverse la ville, fait l’objet de toutes les attentions, et offrant de somptueuses possibilités de promenades (pédestres ou cyclistes), sur ses rives ou sur l’une de ses nombreuses îles.

Bourgueil. Au carrefour de la Touraine et de l'Anjou, notre ville propose à ses visiteurs une richesse patrimoniale et naturelle, originale. L'Abbaye bénédictine fondée au Xème siècle demeure un des monuments les plus imposants de la ville. Ses moines contribuèrent à développer, dans notre région, la production viticole.
Les promeneurs apprécieront la tranquillité des randonnées pédestres à travers le vignoble et la forêt ou le parc de l'Hôtel de Ville (www.ot-bourgueil.fr).
Deux A.O.C. issues d'un seul cépage, le cabernet Franc, appelé "le Breton". L'A.O.C. Bourgueil. Un Terroir depuis l'an 1000 pour de grands millésimes Sous un ciel clément, dans la Vallée et sur le coteau, le vignoble, soigné avec amour se répartit sur une superficie d'environ 1 300 ha. L'A.O.C. Saint Nicolas de Bourgueil. Le vignoble est situé à la limite de l'Anjou et de la Touraine, entre la Loire indolente et le plateau, qui coiffe de sa couronne forestière (www.vinbourgueil.com).Pour le déjeuner. ‘Le Moulin Bleu’ (www.lemoulinbleu.com). Dans un moulin du 15ème siècle surplombant la vallée de la Loire, vous apprécierez une cuisine créative au rythme des saisons et le panorama sur le vignoble.
C'est dans cette belle région vinicole de Bourgueil que Michel et Chantal Breton ont réussi à faire du Moulin Bleu une des meilleures et attachantes tables de la région.

Saumur (www.saumur-tourisme.com). La coutume tend à réduire Saumur à son Cadre Noir et à son vignoble éclipsant souvent la ville elle-même. Certes, le Saumur-Champigny et les élégants écuyers ont contribué à forger l’identité et le paysage saumurois. Mais, son château dominant le fleuve sur son éperon rocheux, l’animation pittoresque des ruelles du centre-ville et le remarquable alignement des façades en tuffeau bordant la Loire gardent bien d’autres mémoires. Celles des ducs d’Anjou, des protestants ou encore celle de la marine de Loire.

Pour le déjeuner. ‘Le Café de la Place’ (www.cafedelaplace-saumur.com). Un bistrot dans la tradition parisienne qui fait la part belle aux plats du terroir avec une jolie touche de modernité.

Le Cadre Noir (www.cadrenoir.fr). L’excellence de la tradition française en matière d’équitation, un accord parfait entre l’homme et le cheval, deux manières de définir cette superbe institution. L’élégance et le style y sont les leitmotivs. Aujourd’hui, civils et militaires s’y côtoient pour le plus grand plaisir des amateurs.

La dernière demeure de Léonard de Vinci. Après des années d’itinérance, Léonard de Vinci trouve dans le château du Clos Lucé sa première demeure personnelle, où il vécut les trois dernières années de sa vie. L’artiste toscan, après avoir traversé les Alpes, transportant à dos de mulet trois de ses plus remarquables toiles : la Joconde, la Sainte Anne et le Saint Jean Baptiste, arrive au Manoir du Cloux (actuel château du Clos Lucé) en 1516. C’est François Ier qui l’accueille en ce lieu par ces mots : « tu seras libre de penser, de rêver et de travailler. » Le visiteur peut aujourd’hui encore découvrir et s’imprégner de l’atmosphère dans laquelle évolua le génie de 1516 à 1519. Le château de briques roses et de tuffeau fut bâti sur des fondations gallo-romaines durant le règne de Louis XI et devint la propriété d’un favori du Roi, Etienne-le-Loup, ancien marmiton. Achevée en 1490 par Charles VIII, la demeure reçoit une chapelle accolée à l’aile Ouest, offrant ainsi un oratoire à Anne de Bretagne, jeune épouse du roi Charles VIII.

Pour le déjeuner. ‘Auberge du Prieuré chez Sieur Sausin’. L'histoire de la cuisine est étroitement liée à celle des mœurs et des traditions. Les noms célèbres de quelques grands réformateurs du goût me viennent à l'esprit : Guillaume Tirel dit Taillevent, Nostradamus, Vatel, Antoine Carême. Ce n'est pas sans émotion que je vous vois surgir, aimables spectres en veste blanche, bons génies issus de la fumée des marmites.
(Texte de Stephane Dessart)

  • Chateau d'Artigny
  • Chateau d'Artigny
  • Chateau d'Artigny
  • Tours
  • Domaine de Beauvois
  • Domaine de Beauvois
  • Chateau de Luynes
  • Le Choiseul
  • Le Choiseul
  • Le Choiseul
  • « Une vie de château… »
  • Vins de Bourgueil
  • Le Cadre Noir de Saumur
  • Chateau de Saumur
  • Clos de Luce, Parc Leonardo da Vinci
  • Le Prieure
  • Le Prieure
  • Le Prieure
  • Saumur et les vignobles de Saumur-Champigny
  • Tours
  • Tours
  • Tours, Pont Wilson
  • « Une vie de château… »
  • Notre Guide au Cadre Noir
  • Clos de Luce, Parc Leonardo da Vinci
  • L'equipe de Sausin
2595 lectures
Portrait de JoseBurgeon
JoseBurgeon