Armistice. En Wallon : Chanson triste (Vandendries)

écrit par ReneDislaire
le 06/11/2021
Un ancien Prisonnier de Guerre houffalois regarde les photos de ses souvenirs

Armistice. En Wallon : Chanson triste
(Pierre Vandendries)

Trisse tchanson

C’èst cwate sôdârds k’ont rivnou (ruvnou)
On dit k’is-ont gangni l’guère.
Li purmî,
Il a pierdou lès ûs la drî...
Li deûzime n’ôrè pus lès mots d’amoûr
Ni tchanter lès oûhês
Vo-l’là  divnou soûrd...
Li pôve treûzime,
I n'a pus sès deus brès.
C’èst fini d’dire bondjoûr
Èt lès rabrèssâdes....
Li cwatrime èsteû pwarté (astot)
Stindou o wachê.

Traduction: René Dislaire

*********

Chanson triste

Quatre soldats sont revenus
On dit qu’ils ont gagné la guerre.
Le premier
A perdu les yeux, là-bas.
Le second
N’entendra plus les mots d’amour
Les chants d’oiseaux,
Le voilà sourd.
Pauvre troisième aux bras coupés
Il ne pourra plus saluer
… Plus embrasser.
Le quatrième, on le portait
Il reposait dans un cercueil.

Pierre Vandendries 

 

Présentation. "Chanson triste"Pour répondre à la nostalgie de quelques "anciens", ce petit poème connu sous le titre "Quatre soldats sont revenus". Il fut écrit en 1938. 

Pierre Vandendries  (Louvain, 1908 - Saint-Josse-ten-Noode, 1993). Parolier, journaliste, animateur et producteur de radio. De 1930 à la fin des années 1950, sa voix est omniprésente tant à la radio (INR) que dans les commentaires d’actualités filmées.

Wallon de Houffalize. Le poème est traduit en wallon de Houffalize. Le wallon diffère d'une commune à l'autre, et même d'un village à l'autre d'une même commune. Les usagers le savent très bien.
Certains mots se présentent "à un phonème près". Nous avons indiqué deux exemples dans notre traduction: à Bastogne on dira ruvnou plutôt que rivnou, et astot que èsteû.

La photo: Paul Delsemme, né à Houffalize le 20 avril 1920, décédé à Arlon le16 janvier 2017 à l'âge de 96 ans. Il était le dernier survivant des anciens Prisonniers de Guerre houffalois. Nous lui avions consacré un article (interview); y accéder au moyen des mots clés: Paul Delsemme, prisonnier de guerre houffalois.

Mots difficiles. Stindou o wachê.
Wachê: 
cercueil. Provient du mot latin qui veut dire "vaisseau" en français. Le cercueil est le vaisseau emprunté pour aller au paradis [La nef d'une église: ce mot vient d'un mot latin qui veut dire "navire", synonyme de "vaisseau". On emprunte la nef pour se rendre au choeur, où se trouve le tabernacle, résidence (tente) de Dieu].
Stindou: étendu. À l'oreille, on s'habituera au même phénomène d'évolution phonétique que dans èsteû-était (et aussi steûle-étoile/ spârgni-épargner/ spès-épais/ rèsponde-répondre/ stron-étron/ sclat d'obus-éclat/ streû-étroit/stançner-étançonner).

 

 

 

 

 

  • Un ancien Prisonnier de Guerre houffalois regarde les photos de ses souvenirs
159 lectures
Portrait de ReneDislaire
René Dislaire