Gran Canaria, la Grande Canarie : el paraiso de las islas canarias

écrit par JoseBurgeon
le 15/12/2017
hotel vistamar mogan

Hola!

Située dans l’Atlantique, la Grande Canarie, appartenant à l’archipel espagnol des Canaries, mesure 1 532km2. Sa forme circulaire et son point culminant, Pico de las Nieves, le Pic des Neiges, à 1 949m, au centre de l’île, lui confère l’aspect d’une montagne conique gigantesque. La Grande Canarie fait partie de la Biosphère de l’Unesco depuis juin 2005. 43% de la surface de l’île sont protégés. Conquise en 1515, Gran Canaria porte le surnom de
« continent miniature ».

Les Aborigènes l’appelaient « Antigua Tamaran », il y a plus de 2 000 ans. Ils vivaient de la pêche. Leurs maisons en caverne étaient construites de murs de pierre sèche et de toits de pierres plates en argile ; la température à l’intérieur était constante.

Après un vol direct Brussels Airlines de 4h, partons à la découverte de l’île, en compagnie de Carmen pour la conduite et de Roland Vranx, un Belge bien sympathique, habitant l’île depuis une trentaine d’années, pour les commentaires. Les hautes montagnes freinent les vents Alizés, le nord humide se différencie du sud, plus ensoleillé et désertique. Le phénomène de « pluie horizontale » s’explique par les pins qui captent l’humidité des nuages. Ils « traient » les nuages, me disait Roland. De nombreuses sources d’eau minérale sont alimentées par ces pluies horizontales. Au cours d’une seule journée et avec des températures douces pendant 12 mois de l’année (25° vers midi, début décembre à Mogan - Playa Amadores), on peut passer de la côte chaude à des zones moyennes tempérées, traverser des vallées et des bois subtropicaux.
Le « calima », vent du sud-est, venant du Sahara, changea de direction et un tsunami déposa le sable des dunes de Maspalomas, sur 400ha. Les plus hautes ont 25m de hauteur. Cette zone naturelle protégée est un endroit privilégié et curieux.

Degollada de las Yeguas culmine à 480m et on y jouit d’une vue magnifique du belvédère. Fataga se trouve dans la Vallée des 1 000 palmiers. Ce « Grand Canyon » compte plusieurs écosystèmes différents, soit 2 000 espèces et 700 espèces végétales endémiques. On y trouve notamment des palmiers, agaves, pins, roseaux, phoenix canariensis, châtaigniers, amandiers, oliviers, figuiers. A Fataga, vous rencontrerez peut-être le sculpteur renommé Luis Montull, lors de la visite du pittoresque village.

La caldeira de Tirajana possède un diamètre de 10km. Au printemps, se produit une explosion de couleurs. A 1 200m d’altitude, se situe Ayacata, dans un cratère de 18km de diamètre. Au mirador de la Goleta, un spectacle grandiose s’offre à nous, la vue sur les trois roches : le moine, la grenouille et la roche de la brume (Roque Nublo).
Du Pico de las Nieves (Pic des neiges), point culminant de l’île à 1 949m, le panorama est exceptionnel, avec vue sur le Teide (le plus haut sommet de l’Espagne, avec 3 718m sur l’île de Tenerife). Vous pouvez aussi apercevoir le Pozo de las Nieves (Puit des neiges), un système ingénieux qui permettait, jadis, de produire de la glace.

Cruz de Tejeda, à 1 500m, fait partie des « Plus beaux villages d’Espagne ». La localité abrite un parador, chaine hôtelière de qualité proposant des hôtels dans d’anciens châteaux, monastères et autres endroits calmes et pittoresques.
A Las Lagunetas, village agricole traditionnel, se trouve la Tierra Guancha, magasin de produits régionaux et restaurant proposant une délicieuse cuisine canarienne. Au menu : papitas arrugadas con mojo 3,30€ (pommes de terre en robe des champs et sauce à l’aïl, paprika, cumin, vinaigre, huile et sel marrin), gofio (farine de maïs grillé servi avec du bouillon et l’aïl fritt), queso frito (fromage frit), crujiente verduras con miel 7,50€ (courgettes, carottes et aubergines au miel de palpmier), cerdo frito 7,50€ (dés de porc frits avec frites). On amène chaque plat l’un après l’autre et tout se trouve à la fin sur la table pour la dégustation ; on goûte à tout (para picar entre todos). Le miel de palmier s’appelle guarapo (sève de palmier).

Teror est connue pour basilique Notre-Dame du Pin, église de styles gothique, manuélin et néo-classique. Les couteaux canariens de Teror avec leur manche en corne d’animaux portent le nom de naife (vient de knife – couteau en anglais).
La montagne de Bandama, culminant à 574m, offre une vue extraordinaire sur tout le nord de l’île. Bandama possède le plus ancien golf d’Espagne, El Real Club de Golf de Las Palmas, fondé en 1891. Le Jardin Botanique de Tafira, sur les hauteurs de Las Palmas, près de l’Université, est un endroit sublime pour se promener sous un ciel bleu azur.

Las Palmas, capitale de l’île, présente son merveilleux centre historique avec la cathédrale Santa Ana, de style gothique fleuri du XVe siècle. La maison de Christophe Colomb, où le navigateur est passé lorsqu’il accosta l’île pour réparer l’un de ses vaisseaux, faisant route vers le Nouveau Monde. Le Théâtre Perez Galdos, nom de l’écrivain espagnol qui a tenu tête à l’Eglise au XIXe siècle, possède une des meilleures acoustiques au monde.. Saint-Saens y venait souvent. Les fresques furent peintes par l’artiste Nestor, grand nom dans l’histoire de l’art de la ville. D’autres endroits intéressants à voir : Triana et ses jolies places, le Parc San Telmo et l’église San Bernando. L’Hôtel Santa Catalina***** premier hôtel construit dans l’île fut dessiné par Nestor et inauguré en 1890 par les Anglais. Agatha Christie et Winston Churchill étaient des visiteurs privilégiés et réguliers. Les balcons en bois de pin sont tout à fait merveilleux. Au Pueblo Canario, j’eu le plaisir d’assister vers les années 2 000, à un spectacle musical de grande qualité, avec le groupe San Cristobal, un ensemble de musiciens et de danseurs, en costume local dessiné par Nestor, avec chemise blanche, gilet rouge et jupe blanche. Ce fut un réel enchantement de se trouver sur cette petite place, sous les palmiers, sous un soleil radieux. Dans toutes les célébrations, la musique est présente et vous entendrez des notes mélodieuses du timple, la guitare canarienne.
Las Canteras, la longue plage de sable de Las Palmas, propose depuis 12 ans, en décembre, une remarquable exposition de sculptures de sable représentant des crèches de Noël. Le 6 janvier, le jour de l’Epiphanie, est un jour plus important que le 25 décembre à la Grande Canarie, quand les Rois Mages donnent des cadeaux aux enfants.

Mogan présente quelques hôtels de bonne qualité dont le RIU VISTAMAR**** ( et c’est vrai que la vue mer est à couper le souffle, surtout avec les jolis couchers de soleil). L’excellent accueil, le confort des chambres, la cuisine variée avec quelques spécialités régionales, les animations agréables et les infrastructures de qualité font de cet hôtel un must pour la région.

Encore quelques spécialités de Gran Canaria : le ron miel (rhum et miel, comme apéritif), le bien mesabe (pâte de miel, citron et amandes), sahite (filet de poisson grillé), la bière Tropical (bière locale), Agua de Teror (eau minérale de Teror – complices de tu mundo) et le chorizo de Teror (il se compose de viande de porc, d’aïl, de vin blanc et de paprika rouge). Un déplacement en taxi de l’hôtel à Puerto Mogan, ravissant port de plaisance aux maisons colorées, revient à 17€ pour 15 minutes. Pour un taxi vers Puerto Rico, comptez 5€ pour 5 minutes de trajet ou encore 7€ en bateau pour le voyage Puerto Mogan – Puerto Rico pour 30 minutes. Le coût de l’hôtel à l’aéroport de Las Palmas est de 55€ en taxi pour 45-50 minutes.

La naturaleza es impresionante ! La nature est impressionnante !
Buen viaje !

Info : Office Espagnol du Tourisme – Rue Royale 97 – 1000 Bruxelles – Tél. 02/280 19 26 - bruselas.crm@tourspain.es
www.spain.info/nl_BE/
www.grancanaria.com

José Burgeon

©José Burgeon
Lien vers les reportages de José Burgeon

  • hotel vistamar mogan
  • hotel vistamar - playa amadores
  • hotel vistamar
  • dunes de maspalomas
  • dunes de maspalomas
  • dunes de maspalomas
  • fataga
  • fataga
  • fataga
  • le moine la grenouille le rocher de la brume roque nublo
  • le moine la grenouille le rocher de la brume roque nublo
  • le moine la grenouille le rocher de la brume roque nublo
  • le moine la grenouille le rocher de la brume roque nublo
  • tejeda
  • tejeda
  • Gran Canaria, la Grande Canarie : el paraiso de las islas canarias
  • Gran Canaria, la Grande Canarie : el paraiso de las islas canarias
  • pico de las nieves
  • pico de las nieves
  • pico de las nieves - pozo de las nieves
  • pico de las nieves - pozo de las nieves
  • Gran Canaria, la Grande Canarie : el paraiso de las islas canarias
  • Gran Canaria, la Grande Canarie : el paraiso de las islas canarias
  • las lagunetas - tierra guancha
  • las lagunetas - tierra guancha
  • las lagunetas - tierra guancha
  • las lagunetas - tierra guancha
  • las lagunetas - tierra guancha
  • teror
  • teror
  • teror
  • teror
  • las palmas - las canteras
  • las palmas - las canteras
  • las palmas - las canteras
  • las palmas - las canteras
  • las palmas - las canteras
  • las palmas - cathedrale
  • las palmas
  • las palmas
  • las palmas
  • puerto mogan
  • puerto mogan
  • puerto mogan
  • puerto mogan
  • puerto mogan
  • Gran Canaria, la Grande Canarie : el paraiso de las islas canarias
  • Gran Canaria, la Grande Canarie : el paraiso de las islas canarias
  • puerto rico
  • puerto rico
  • puerto rico
  • Gran Canaria, la Grande Canarie : el paraiso de las islas canarias
  • hotel vistamar
  • hotel vistamar
  • hotel vistamar
  • hotel vistamar
  • hotel vistamar
  • hotel vistamar
  • hotel vistamar
  • hotel vistamar
658 lectures
Portrait de JoseBurgeon
JoseBurgeon