Corfou, l'ile d'Ulysse et de Sissi

écrit par JoseBurgeon
le 30/11/2016
benitses

Kerkyra ou Corfou est une des 1 425 iles appartenant à la Grèce, située en mer Ionienne, face à l’Albanie. La plus verdoyante, Corfou ressemble à une faux (en grec, drépanon, comme l’appelaient les Anciens). L’ile est petite, les collines sont revêtues d’une toison d’arbres, d’arbustes et de massifs de fleurs. L’on y trouve des millions d’oliviers. La mer Ionienne est d’un bleu-vert transparent. Corfou est à conseiller pour les amateurs de plages de sable pur, de cailloux et de galets.

En 734 avant J-C, Corinthe établit à Corfou une colonie, appelée Corcyre. En 443, victime d’une nouvelle attaque maritime de Corinthe, la petite Corfou appelle Athènes à la rescousse. Et c’est la guerre du Péloponnèse, opposant Athènes à Sparte, conflit qui dura 30 ans. La première conquête de Rome au-delà de l’Adriatique est Corfou ; de nombreux Romains célèbres visitent l’ile : Néron, Cicéron, César, Octave, Antoine avec Cléopâtre. Viennent ensuite les Turcs, les Ostrogoths, les Slaves, les Normands, les Vénitiens. En 1797, Bonaparte s’empare de Venise et devient le nouveau maître de Corfou. Le futur empereur des Français sera toujours hanté par l’ile. « Le plus grand malheur qui pourrait m’arriver serait de perdre Corfou » écrit-il à Talleyrand. Les Anglais débarquent en 1814 et les Grecs en 1863.

Kerkyra ou Corfou, capitale de l’ile, présente sa vieille ville à l’architecture et à l’ambiance italiennes. Les Vénitiens viennent à Corfou en 1386 et construisent la citadelle qui domine le port. Les Français aménagent le Liston, une longue façade ornée d’arcades, réplique de la rue de Rivoli à Paris. Face au parc. Le Liston attire de nombreux Corfiotes et touristes du monde entier.

A quelque 15 minutes du centre-ville, se situe le village de Kanoni, connu pour le Monastère des Vlachernes de Panayia de 1685, l’emblème de l’ile de Corfou. Deux moines habitent dans le monastère relié au port par une digue. En face se trouve l’ilot de Pontikonisi ou ile de la Souris), qui selon la légende est le bateau d’Ulysse, pétrifié par Poséidon. Lors d’une escapade à Corfou, il faut vraiment s’arrêter à Kanoni et visiter le petit monastère, lieu magique et coup de cœur de notre reportage. Le club de football Kerkyra FC se trouve non loin de Kanoni, près de l’aéroport.

Benitses, petite station balnéaire tranquille, idéalement située pour les excursions, possède un port de plaisance, des cafés et tavernes bien agréables (le bar Lotza, le restaurant Paxinos et le snack Gyro Gyro). Les Corfu Sun Appartment et Corfu Seaside proposent un logement bien entretenu, près du centre du village. A conseiller!
Sur la hauteur de Benitses, se dresse l’Achilleion, la résidence de convalescence édifiée par Elisabeth d’Autriche (Sissi). Ce palais magnifique présente le superbe plafond de l’entrée, la terrasse des muses, la statue d’Achille, les tableaux de Nausicaa et Ulysse et les différentes pièces où séjournait l’impératrice. Même James Bond est passé par l’Achilleion.

Partons vers la côte nord, en passant par la jolie marina de Gouvia et par les pittoresques stations balnéaires de Ipsos, Nissaki et Kassiopi. La route sinueuse permet de rouler doucement et d’apprécier les petits villages de montagne et les panoramas assez exceptionnels. A certains moments, l’on se croirait dans l’arrière-pays de la Côte d’Azur. Kalamaki possède une longue et large plage de sable, avec une petite jetée qui sert de lieu de rencontre de nombreuses mouettes. Agios Spiridon (Spiridon est le saint patron de l’ile de Corfou) se trouve dans un site « Natura 2000 » avec de nombreux étangs et une belle plage de sable face aux hibiscus. Acharavi, seconde ville de l’ile et station agréable, est le lieu de départ idéal vers Peroulades et son «Canal d’Amour ». Le « canal d’amour », superbe phénomène géologique présentant des escarpements de sable durci, forme un canal reliant les deux baies.
Acharavi, notre seconde étape balnéaire, propose des bars à la plage (le Fuego notamment), des tavernes sympathiques (le Maistro à la plage est à recommander pour les spécialités de Corfou comme la friture de poissons, l’accueil de la patronne est sympathique), (le Horoli pour l’ambiance et quelques plats corfiotes tels que le Pastisada, composé de spaghetti et viande de bœuf ou le Bourdeto, poisson galeos à la sauce tomate et piments rouges). Les Apartments Harris sont corrects et bien situés à quelque 100m de la plage.

Paleokastritsa, station balnéaire renommée, se situe dans un décor merveilleux. L’on descend de la côte Nord et soudain, l’on peut découvrir un littoral creusé par six petites anses aux eaux turquoises d’une intensité incroyable et bordées de fines plages de sable et de galets. En arrière-plan, se dessinent des collines et des crêtes garnies d’oliviers, de cyprès et de citronniers. Paleokastritsa, c’est aussi le paradis des amateurs de sports nautiques.

Le mont Pontekrator, point culminant de l’ile, avec 906m au-dessus du niveau de la mer est une excursion intéressante pour la traversée de petits villages comme Lafki et Petalia. Durant cette traversée du paysage karstique assez désertique, l’on jouit de vues magnifiques sur la côte albanaise.

Notre dernière étape est l’Hôtel Aragorn, établissement au centre du village et géré par un Anversois (bon accueil et petit déjeuner avec produits locaux). Le Korission Lake, le plus grand lagon de l’ile de Corfou, fait partie d’une réserve naturelle dotée de dunes de sable, de plages sauvages uniques, de diverses espèces de plantes et d’oiseaux. A l’extrémité sud de l’ile se trouve Kavos, petit port où l’on peut embarquer vers l’ile de Paxi.

Epinglons encore quelques spécialités culinaires de Corfou comme « Lahanodolmades » ou feuille de chou farcie de bœuf haché et riz à la sauce œuf et citron » à 10€, « Xtapodi saltsa » ou poulpe à la sauce tomate à 12€. Les amateurs de bière apprécient la bière de Corfou, pils, rouge ou foncée.

Corfou reste une valeur sûre du tourisme grec pour la qualité de l’accueil de ses habitants, les visites extrêmement intéressantes et les paysages fabuleux à découvrir. Et entre deux avions au retour, un petit conseil : prenez un excellent petit déjeuner au Sofitel, face à l'aéroport d'Athènes. Vous serez peut-être accueilli par Christine, une Belge de notre région.

Kalo taxidi stin Kerkira!

Infos :
www.corfusun.com
www.aptscorfu.gr
www.aragornhotel.com
www.maistrocorfu.gr
www.aegeanair.com
www.sunnycars.be

©José Burgeon
Lien vers les reportages de José Burgeon

  • benitses
  • monastere des blachernes
  • monastere des blachernes
  • monastere des blachernes
  • monastere des blachernes
  • citadelle de corfou
  • citadelle de corfou agios georgios
  • corfou le liston
  • corfou musee des beaux arts
  • achilleion
  • achilleion
  • achilleion
  • achilleion
  • marina gouvia
  • ipsos
  • nissaki
  • kassiopi
  • acharavi
  • acharavi
  • canal d amour peroulades
  • canal d amour peroulades
  • canal d amour peroulades
  • canal d amour peroulades
  • paleokastritsa
  • paleokastritsa
  • pastisada restaurant horoli arachavi
  • bourdeto restaurant horoli arachavi
  • monastere des blachernes
  • mont pontekrator
  • agios spiridon
  • agios spiridon
  • kalamaki
  • kalamaki
  • kerkyra fc
  • lac korission
  • lac korission
  • agios georgios
  • benitses spiros et odysseas
  • benitses gyro gyro liqueur de kumquat
  • benitses paxinos lahanodolmades
  • kalo taxidi
  • kalo taxidi
1985 lectures
Portrait de JoseBurgeon
JoseBurgeon