L'Ain, un département à déguster

écrit par JoseBurgeon
le 29/01/2009
1

L’Ain, une nature unique, entre Lyon et Genève

Avec 198 400 hectares de forêts, 3 060 km de rivières, plus de mille étangs dans la Dombes et les plus hauts sommets du Jura, l’Ain est un département vert, resté authentique.

Découvrons la Dombes, première région piscicole en eau douce de France.
« Patron de tous les curés du monde », le Curé d’Ars a fortement marqué la région par sa spiritualité. L’église du village qui abrite le corps très bien conservé du saint et la maison où il vécut, méritent une visite. 2009 est l’Année du Jubilé à Ars.
Notre pause est prévue au Best Western Hôtel et Golf du Gouverneur de Monthieux, en plein cœur d’une propriété de 233 hectares. Cet ancien relais de chasse réaménagé en une superbe « resort » à l’américaine propose de jolies chambres ouvrant sur la clarté du golf et une cuisine exquise.

Châtillon-sur-Chalaronne, surnommée « La petite Venise de la Dombes » présente un riche patrimoine historique. Cette petite ville au label « Plus Beaux Détours de France » offre un bel ensemble de façades d’architecture médiévale avec des maisons à pans de bois et ponts suspendus abondamment fleuris, l’été. Il faut admirer les halles de 1670 à la charpente imposante.

Entre Dombes et Beaujolais, à Saint-Didier-sur-Chalaronne, les Jardins Aquatiques, propriété d’un Belge bien sympathique, originaire d’Andenne -Francis Deschamps, présentent un merveilleux parc paysager avec une multitude de bassins où chantent jets d’eau, cascades et ruisseaux. Ce musée vivant permet d’admirer des carpes koï japonaises magnifiques et des plantes exotiques parfaitement acclimatées à nos régions, tels les mythiques lotus.
Le restaurant gastronomique Emile Job à Montmerle-sur-Saône, à quelques pas des Jardins Aquatiques, est situé dans une ancienne maison bourgeoise entièrement rénovée, au bord de la Saône. Nous vous conseillons cet établissement pour la qualité de la table et de l’accueil des patrons.

La Bresse, qui a donné à l’Ain sa capitale, Bourg-en-Bresse, est un pays au bocage verdoyant, planté de haies, de saules et de chênes.
Le Monastère Royal de Brou, chef d’œuvre de l’art gothique flamboyant est une fondation princière du XVIème siècle, due à Marguerite d’Autriche, duchesse de Savoie puis Régente des Pays-Bas, fille de l’empereur Maximilien et petite-fille de Charles le Téméraire. Il abrite les tombeaux de Marguerite d’Autriche, de son époux Philibert le Beau, duc de Savoie et de la mère de celui-ci, Marguerite de Bourbon.
Le cadran solaire, le jubé de l’église, les stalles, les vitraux du chœur et la chapelle de Marguerite d’Autriche sont tout à fait remarquables.

Le restaurant Chez Blanc, une des propriétés du chef aux trois étoiles Michelin, situé au pied de l’Hôtel de France, propose notamment la succulente volaille de Bresse, renommée pour sa chair ferme et goûteuse, cuisinée rôtie ou à la crème, les délicieuses cuisses de grenouilles et les quenelles de brochet à la sauce Nantua, réalisée à base de beurre d’écrevisses ou de homard. Epinglons tout spécialement l’Appellation d’Origine Contrôlée « Volaille de Bresse » depuis 1936.

Portons à présent un regard vers la vallée de la Valserine. Le Pays de Gex, entre le Jura et le lac de Genève, possède les plus hauts sommets du Jura franco-suisse. Pays de forêts, d’élevage et de culture, ce petit territoire détient une AOC pour le fromage Bleu de Gex, depuis 1977. La fromagerie de l’Abbaye à Chézery-Forens propose une visite intéressante aux visiteurs.

L’Auberge de la Valserine, située dans la station de Mijoux, offre une carte de produits du terroir, avec la célèbre Tartigex, la Tartiflette au Bleu de Gex, un délice concocté par Ghislaine et Michel Benoit-Gonin.
A côté, se trouve le Musée des Pierres Fines et Précieuses, et nous vous suggérons une visite à la très jolie boutique.

Non loin de la sélecte station thermale de Divonnes-les-Bains, nous pouvons admirer le Château de Ferney-Voltaire, où l’écrivain séjourna de 1759 à 1778.

Dans un cadre renouvelé, idéalement situé au bord du lac Nantua, le restaurant gastronomique l’Embarcadère nous fait découvrir ses spécialités culinaires.

Lors d’un arrêt sur le plateau de Retord dans le Bugey, on peut admirer un panorama grandiose sur la chaîne des Alpes.
La vigne modèle et rythme la montagne bugiste, ajoutant un côté bucolique et généreux à cette terre que l’enfant du pays, l’illustre gastronome Brillat-Savarin, aimait comparer à un « jardin anglais de cent lieues carrées ». Ce dernier publia en 1825 la célèbre « Physiologie du goût » et inventa le mot « convivialité ».
Dégustez le délicieux vin pétillant rosé « Bugey-Cerdon » au Cellier Lingot Martin à Poncin. Ce vin est produit selon la méthode ancestrale.

Le pittoresque village de Cerdon est connu pour la Cuivrerie de Cerdon –un savoir-faire, un regard sur l’avenir…portant le label national « Entreprise du Patrimoine Vivant ». 150 ans d’histoire entre l’Homme et la machine, un site unique en France.

Célèbre cité médiévale classée parmi « Les plus beaux villages de France », Pérouges est un ancien village de tisserands aux maisons moyenâgeuses à façades Renaissance. La ville abrite derrière ses remparts, un dédale des rues et de ruelles pavées de galets et de maisons pittoresques, dont la restauration reste une référence en la matière. Une halte gastronomique s’impose vraiment à l’Ostellerie de Pérouges –une superbe auberge médiévale du XIIIème siècle, classée Monument historique. Le propriétaire Mr Thibault et son personnel en costume local savent accueillir leurs hôtes, et quelle cuisine !

José Burgeon

Adresse utile :
Comité Départemental du Tourisme de l’Ain
Rue Général Delestraint, 34 – BP 78
F-01002 Bourg-en-Bresse Cedex
Tél. 04 74 32 31 30 Fax. 04 74 21 45 69
www.ain-tourisme.com
~~~~~~~~~~~~~~~
Légende des photos
1. Monastère Royal de Brou
2. Jardins Aquatiques
3. Quenelle de brochet sauce Nantua
4. Lac de Nantua
5. Le plus beau balcon sur les Alpes
6. Ostellerie de Pérouges

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
2618 lectures
Portrait de JoseBurgeon
JoseBurgeon